Cela n’est plus un secret pour personne, YouTube gagne et fait gagner de l’argent à travers nous, qui regardons les vidéos et grâce aux publicités.

Les différents types de publicité

Peu importe le style, le thème ou le contenu des vidéos, des publicités de tout genre viennent interrompre les vidéos. Il y’a les publicités pré-roll qui apparaissent en début de vidéo et qui généralement, après 5 secondes, nous laissent la possibilité de zapper et de continuer la visualisation. Il y’a également les publicités mid-roll qui apparaissent au milieu des vidéos qui durent plus de 10 min, ou encore les publicités qui s’affichent sur la page d’accueil de YouTube.

YouTube change de politique

Malgré ça, YouTube s’est longtemps abstenu de trop nous harceler avec ses publicités, de peur de faire fuir ses internautes. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas, la plateforme a décidé de changer de politique. En effet, YouTube voudrait augmenter la fréquence de ses publicités de manière drastique.

Et préviens les créateurs de contenu

Un e-mail a même été envoyé aux créateurs de contenu en annonçant la nouvelle, qui n’a pas été agréablement accueillie par tous les Youtubeurs :

« Actuellement, seules les vidéos de plus de 10 minutes sont éligibles aux annonces vidéo mid-roll. À partir de la fin du mois de juillet, toutes les vidéos dont la durée dépasse huit minutes pourront contenir ce type d’annonces. Dans le cadre de ce changement, les annonces vidéo mid-roll seront activées pour toutes les vidéos éligibles (nouvellement mises en ligne et déjà publiées), y compris celles pour lesquelles vous les aviez précédemment désactivées ».

En effet, nous pouvons comprendre à travers cet e-mail que les publicités mid-roll apparaîtront désormais sur les vidéos de plus de 8min et non de 10min. Cette loi sera appliquée sur les futures vidéos mais également sur celles déjà publiées. De plus, il ne sera plus permis de désactiver ces publicités ni par les créateurs ni par les utilisateurs, à partir du 27 juillet.

YouTube souhaite-il frustrer ses utilisateurs ?

Depuis la crise sanitaire due au coronavirus, YouTube a perdu beaucoup de ses revenus générés par la publicité qui a, elle-même, chuté depuis le confinement, surtout sur les réseaux sociaux. 

En obligeant les internautes à regarder plus de publicité, YouTube compte inciter plus de personnes à s’inscrire sur le premium pour supprimer les publicités qui apparaissent sur la version gratuite. 

Une méthode quelque peu agressive et risquée pour la célèbre plateforme, un jeu quitte ou double : les utilisateurs vont-ils accepter de payer pour ne plus voir de pub et avoir de ce fait accès à des vidéos exclusives ? Ou bien vont-ils choisir une autre plateforme où on voit moins de pub ou encore dans le pire des cas accepter, tout simplement, de visionner les publicités sans que cela ne les dérangent ?

Sabrina BELGHANEM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici