L’Algérie est toujours dans un mouvement de Hirak, des weekends politiques, et des manifestations pacifiques. Mais, ce qui a marqué ces derniers, c’est la motivation du people Algérien, sa détermination et volonté de faire mieux et de travailler plus dur pour une Algérie meilleure. Conséquemment, les réalisations des jeunes Algériens, et surtout des femmes Algériennes, n’ont pas cessé. L’un des merveilleux exemples qu’on a est Yasmine Siad. Une chirurgienne dentiste, auteure et artiste. Nous nous sommes assis avec elle pour une courte interview, et sa personnalité était aussi charmante et splendide que sa carrière. 

Si je vous demande qui est Yasmine ? Que diriez-vous ?

Yasmine est une jeune femme qui croit en elle, et qui travaille pour réaliser ses objectifs.   

Quand avez-vous commencé à écrire et à dessiner/peindre ? Et qu’est-ce qui vous encouragé à commencer ?

J’ai commencé très récemment. Ce qui m’a encouragé c’est l’idée de pouvoir améliorer des choses dans mon environnement direct, comme le projet « Petit Dent » où je fais de la prévention et de l’éducation sanitaire. Et concernant la peinture, c’était un besoin plus personnel, mais toujours dans la même démarche d’améliorer ma vie personnelle. 

En tant que femme Algérienne, avez-vous rencontré des difficultés à cause de la société ? Et qui vous a soutenu ? 

Pour toute réalisation, il y a toujours des difficultés, homme ou femme. Mais je ne fais pas cas de ces choses-là lorsque j’ai une idée ou un objectif. Le soutien je l’ai trouvé dans ma famille, mes amis, mes collègues, et même auprès des grands artistes, et j’en suis très reconnaissante.

Qu’est-ce que votre art signifie pour vous ?

La liberté.

Quels conseils donneriez-vous aux artistes Algériens et Algérienne ?

Croire en ses idées, travailler dur, faire les choses avec honnêteté.

Y a-t-il un conseil ou un message important et significatif que vous souhaiteriez dire aux femmes Algérienne ? 

Croyez en vous, et ne laissez personne vous définir ou vous limiter dans vos rêves. 

Yasmine nous a prouvé encore que « Impossible » n’est plus qu’un mot pour les femmes Algériennes.

Djoumana Boughazi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici