L’entrepreneuriat féminin est en train de prendre son envol! Avec des femmes inspirantes et audacieuses qui ont su dépasser tous les clivages par leurs talents, leurs compétences.

I’m not bossy, i’m the boss!

Les plus grands défis auxquels font face les femmes désirant créer une entreprise sont entre autres, la peur de se lancer. Ceci est lié à l’image négative des femmes entrepreneuses dans la société. Mais également les faibles moyens financiers et le manque de soutien de l’entourage. Outre le contexte social et culturel qui, en général n’encourage pas l’autonomisation des femmes. Il y a un manque de formation en gestion d’entreprise qui conduit ainsi à des difficultés pour fidéliser la clientèle.

Le premier incubateur féminin en Afrique

Pour pallier ces contraintes, l’espace de coworking «The Annex Dz » vient de lancer une nouvelle initiative « Womwork Dz ». Le premier incubateur féminin en Algérie et en Afrique. Celui ci a pour objectif de promouvoir, soutenir et concrétiser les projets de femme. Ou en groupe avec une majorité de femmes. En effet, leur ambition est d’aider au développement et au financement de ces projets afin qu’ils puissent voir le jour et grandir. Pour cela, ils ont mis en place toute une stratégie de développement. Allant de l’incubation de startup jusqu’à leur insertion dans le marché économique. A travers des formations stratégiques, un accompagnement, une aide au financement, conseil, et différents suivies.

« Il y a beaucoup de barrières, sociales et culturelles qui empêchent les femmes d’entreprendre. Nous allons aller à la rencontres de ces femmes qui ont des projets, et les aider à les concrétiser. Et cela on l’écoutant et en mobilisant les ressources nécessaires ». déclare Sara Rebati Ait Hamou fondatrice de Womwork Dz.

Pour le volet financement, Sarah Ait Hamou, la cofondatrice de womwork Dz a créé le club de « Business Angels ». Ce dernier rassemble des femmes cheffes d’entreprise d’Algérie et de la diaspora, dont le rôle serait d’apporter aux porteuses de projet un soutien technique et financier.

« Les adhérentes de ce club sont des Algériennes aux parcours inspirants. Elles ont toutes portés des projets dans différents domaines et elles ont réussi à devenir influentes. Grâce à leurs expérience, elles vont accompagner les porteuses de projet de l’incubateur, à travers le partage d’expérience. Elles auront aussi la possibilité d’investir dans ces projets », note Sarah Ait Hamou.

Sonia Hamoumraoui

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici