« La tolérance est le respect, l’acceptation et l’appréciation de la richesse et de la diversité des cultures de notre monde, de nos formes d’expression et de nos manières d’exprimer notre qualité d’êtres humains. » Audrey Azoulay, directrice générale de l’UNESCO. 

Où va le monde ? Où allons-nous ? Pourquoi voyons nous la diversité comme une faiblesse? Nous montrons du doigt toute personne différente de « la normale », mais qu’est ce la normalité? et pourquoi faudrait-il s’y résigner? Les discours de la haine et de la division sont omniprésents, sur nos écrans comme dans nos rues… . Pourtant, nous sommes ici-bas pour vivre ensemble… 

Définition de la tolérance 

« La tolérance est le respect, l’acceptation et l’appréciation de la richesse et de la diversité des cultures de notre monde, de nos modes d’expression et de nos manières d’exprimer notre qualité d’êtres humains. Elle est encouragée par la connaissance, l’ouverture d’esprit, la communication et la liberté de pensée, de conscience et de croyance. La tolérance est l’harmonie dans la différence. Elle n’est pas seulement une obligation d’ordre éthique ; elle est également une nécessité politique et juridique. La tolérance est une vertu qui rend la paix possible et contribue à substituer une culture de la paix à la culture de la guerre. » Article 1.1 de la déclaration de principes sur la tolérance, 16 novembre 1995, UNESCO. 

La tolérance est un acte d’humanité 

La tolérance est loin d’être de l’indifférence (comme le pense certaines personnes). C’est surtout, accepter de vivre avec les autres, passivement, sans jugements, d’accepter leurs différences, tout comme les nôtres. La tolérance est donc une acceptation, un acte de libération envers les autres, les libérer de nos pensées, respecter que l’humanité est une diversité.

Si nous regardons le monde, actuellement, il y’a plus de 7 milliards de façons d’être humain, de façons de penser, d’être créatif et innovant. Cela dit que la différence est une force pour les sociétés. Voyons ça d’un autre angle, ce concept du ‘’ vivre ensemble ‘’ est un combat pour la paix. Comment ? C’est en respectant la diversité, la vivre en rejetant toute forme de racisme et de haine. 

La tolérance entre les religions   

C’est le sujet tabou, accepter la différence des religions, mais voyons-nous ça ? On en parle partout, mais on en voit que peu. La solution ne se trouve pas en imposant la conformité religieuse, mais plutôt d’établir la tolérance religieuse comme principe transcendant les doctrines et les croyances de toute religion. En Islam, un verset du coran dit : ‘’A vous votre religion, Et à moi la mienne ‘’, finalement le principe de toutes les religions est basé sur ce concept, que chacun accepte la religion de l’autre. 

La tolérance entre les peuples

Il y’a quelques mois, nous avons vu le monde réagir au scandale de la mort de George Floyd sous les mains d’un policier américain, des démonstrations contre l’injustice raciale ont surgis aux Etats Unis. Plusieurs cas similaires ont eu lieux à travers le monde, des indiens mal jugés à cause de leurs croyances, des musulmans non autorisés à pratiquer leurs rites, des africains montrés au doigt pour leur couleur de peau… . Ce genre de discrimination n’a pas lieu d’être, nous vivons en communauté, nous devons agir comme tel. 

Les dimensions sociales 

Nous sommes arrivés à un temps où la tolérance est plus nécessaire que jamais, entre les individus ainsi qu’au sein de la famille et la communauté. Des mesures doivent être prises en vue d’assurer l’égalité en dignité et en droits des individus et des groupes humains partout où cela est nécessaire. 

Un message de l’UNESCO

La tolérance est un acte humanitaire, que nous devons cultiver et pratiquer chaque jour dans notre vie pour jouir de la diversité qui nous rend forts et des valeurs qui nous unissent.

MERABET Melissa

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici