Après l’arrestation de Nacer Meghnine, le président de l’association SOS Babeloued, un groupe de jeunes a décidé de se faire entendre et de parler de la façon dont il a affecté leur vie et les a aidés à suivre leurs passions.

Mordjane Hamlaoui

Morjhane Hamlaoui, Slammeuse

« Tonton Nacer ce soir est un soir triste, mes larmes coulent de tyrannie face à ma peine, t’imaginant en prison, toi qui m’a donné la chance de croire en ma passion, je me souviens du jour où je suis venue à SOS je traversais une période très difficile, tu m’as reçu à bras grand ouvert et tu as cru en moi tout d’abord en m’écoutant ensuite en m’encourageant, je suis sortie avec une lueur d’espoir celle que je n’avais pas en rentrant, cette espoir même que je vois dans tes yeux chaque fois que je te vois tonton, l’espoir de voir cette jeunesse construire son pays, l’espoir de nous voir nous jeunes algériens vivants et épanouies, cette bonté infinie que tu as, à donner sans cesse et chaque jour que dieu fait, je t’ai vu à l’oeuvre plus d’une fois, tu as sacrifié une grande partie de ta vie à orienter motiver apprendre à des jeunes à se découvrir afin de savoir où aller, tu nous as donné des outils que nous n’avons pas trouvé ailleurs, tu as cru en chacun de nous… pour moi tu es un père spirituel. »

Kamilia Azzouz

Kamilia Azzouz, Slammeuse et poète

« J’ai découvert l’association en participant à un concours en 2019. Un an après, j’ai participé avec elle dans une résidence de Slam qui était la première à être organisée en Algérie et c’était la meilleure expérience de toute ma vie. L’association SOS Bab El Oued m’a aidé à évoluer dans ma carrière d’écriture et à découvrir des choses que j’ignorais sur cet art. Nous avons été bien encadrés et les membres de l’association ainsi que tonton Nacer m’ont toujours soutenu dans ma carrière d’écrivaine. Tonton Nacer est pour moi plus qu’un président d’une association culturelle, il est mon deuxième papa, celui qui me donne tout même s’il ne m’a pas mise au monde, sans rien demander en retour à part mon épanouissement. Il est le père de tous les jeunes algériens et notre leader. Il n’a jamais fait de mal à personne, bien au contraire, il est la main tendue vers nos projets et nos rêves qui nous semblent parfois impossibles à réaliser, mais qui grâce à lui, deviennent possibles. Il a aidé des générations entières et nous a créé un monde où la jeunesse a fleuri. Grâce à lui, quand je franchis le seuil de l’association, je me vois dans un monde où règnent l’espoir et la volonté d’avancer. En plus de guider et d’aider les jeunes algériens en détresse, Tonton Nacer aident le peuple algérien en entier, avec ses projets caritatifs et son combat qu’il mène depuis toujours, il redonne de la joie dans les cœurs des enfants et des familles dans le besoin. Nacer Meghnine est notre fierté, notre frère, notre père, la lumière qui illumine nos vies et surtout un homme au grand cœur qui a sacrifié sa vie pour son pays. »

Mohamed BMS

Mohamed BMS, Slammeur

« Je me mets a écrire pour vous décrire tous ces sourires que j’ai pu croiser Toutes ces belles personnes que j’ai pu apprivoiser Dès mon arrivée j’ai été accueilli a bras ouverts Un père, une mère, des soeurs et frères Des âmes qui se serrent en pleine lune cachée derrière les nuages De la joie dessinée sur les visages de tout âge Il y avait des paroles touchantes, des mots pesants et de forts ramages. J’ai enfin réalisé que la vie est une énigme, et la clé de cette énigme est une autre énigme J’aime la vie, être libre, courir dans les champs, escalader les sommets et puis s’envoler S’évader, parcourir de nouveaux horizons Bien évidemment Affronter nos peurs et suivre nos coeurs Toucher le fond et prendre racine Sortir de la zone de confort Résister et surmonter l’adversité Pour qu’à la fin… Fleurir Je ne veux pas mourir, je veux vivre encore « Dieu merci », aujourd’hui je suis avec vous J’espère que demain je le serai aussi Je voudrai bien aller jusqu’au bout de mes rêves Prendre le glaive et m’engager vers l’inconnu Survivre et combattre comme ça je serai ému Ça été un énorme plaisir, une chance de vivre avec vous des moments inoubliables Je me voyais a travers vos yeux lorsqu’on été réunis sur la même table Une semaine pleine d’émotions, d’entraides, et de travail C’est grâce a vos efforts qu’on a pu mettre le train sur les rails Tous ensemble, telle une famille nombreuse Qui avait peu de moyens mais était si heureuse Votre réussite est la nôtre, entre autres, notre réussite est votre. Les larmes qui ne coulent pas vous disent « au revoir » « SOS BAD EL OUED » restera graver à jamais dans ma mémoire, Comme une gloire, j’aimerai bien vous dire « Allons-y pour une autre victoire, il suffit juste d’y croire. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici