Les ateliers « She Blogs » ont clos l’année 2019 en apothéose pour les heureuses élues conviées à y participer. Cette série de workshops financée par l’ambassade des Etats-Unis s’est tenue du 29 au 31 Décembre au niveau du siège de l’école Berlitz School. Ainsi, les 3 derniers jours de l’an ont vu éclore de nouvelles amitiés et peut-être même de nouveaux talents. En effet, l’objet de ces formations portait sur le journalisme au sens large mais englobait aussi la rédaction en ligne. Par ailleurs, cet événement avait la particularité de s’adresser à un public exclusivement féminin. A l’origine de cette initiative, 2 jeunes demoiselles joviales et dévouées à savoir : Chanez Lynda Touati et ,Djoumana Boughazi, sans oublier la précieuse contribution de Yousera Mouloudj.

Ces dernières avaient bénéficié de programmes d’échanges aux Etats-Unis antérieurement. Grâce à ces opportunités, elles ont été amenées à croiser le chemin de remarquables Algériennes aux parcours inspirants. A l’issue de ces rencontres mémorables, un constat s’est vite imposé à elles : ces personnes bien que brillantes, n’en demeuraient pas moins méconnues du grand public. Or, à une heure où la jeunesse Algérienne n’avait jamais autant repris foi en elle et en son avenir grâce au Hirak, il était crucial de faire sortir de l’ombre ces exemples de réussite. Ainsi, mettre la lumière sur ces Algériennes d’exception était une nécessité pour montrer la voie à toutes les Algériennes qui peinent, aujourd’hui encore, à se positionner dans notre société. Ainsi, la femme était à l’honneur mais aussi son âme d’écrivaine et de narratrice. Hommage en quelques sortes à nos grands-mères, gardiennes de notre mémoire collective. Elles qui représentaient à elles seules un véritable recueil de contes en tous genres. Cependant, « She Blogs » avait pour mission d’encourager l’expression non pas orale mais plutôt écrite, notamment sur le web à travers le blogging. Ainsi, pour donner du relief à cette idée ambitieuse et l’étoffer davantage, la composante rédactionnelle a été incorporée à l’événement.

C’est ainsi que l’incubation de l’univers « She Blogs » a pris fin et que le concept a vu le jour. 20 participantes âgées entre 19 et 27ans ont été sélectionnées. Des candidates avec des horizons différents puisqu’elles venaient des 4 coins de l’Algérie à savoir Alger, Guelma, Constantine, Mostaghanem, Batna, Tlemcen, Setif et Jijel. Certaines intervenantes aussi s’étaient déplacées pour l’occasion. Ce fut le cas de Dr. Hamdi, enseignante à l’université de Guelma.

En plus d’être un carrefour où se sont côtoyées différentes régions Algériennes, « She Blogs » était aussi une rencontre intergénérationnelle où les invitées étaient tantôt des aînées expérimentées, tantôt des pairs relativement plus jeunes mais non moins doués.

L’événement a été inauguré par Karen Rose, l’épouse de l’ambassadeur des Etats-Unis en Algérie. Dans son discours, elle avait insisté sur l’absence relative des femmes sur internet et par conséquent, sur l’importance d’investir la toile et de se l’approprier pour débattre et échanger. Elle nous avait exhortées à ne pas craindre de nous exposer aux critiques car c’est au sein de ces confrontations d’idées que l’apprentissage s’opère.

Après son intervention, une série de speechs a suivi portant sur la place de la femme dans la communauté algérienne. A travers des présentations concises mais pertinentes, les invitées les plus chevronnées de « She Blogs » se sont succédées pour nous esquisser quelques enseignements et maximes que la vie leur a transmis. Dans cette atmosphère bienveillante et féconde façonnée par Dr. Hamdi ainsi que Ms.Chergui, enseignante à l’ENS, une passation de flambeau s’était subtilement opérée.

Or, il va sans dire que l’apprentissage n’émane pas exclusivement de nos ainées, il peut aussi provenir de nos pairs, C’est ainsi qu’à nos éminentes enseignantes universitaires avaient succédé des personnes plus jeunes certes moins expérimentées mais au parcours déjà fort prometteur. C’est le cas de Ines Belkis qui nous parla candidement de son vécu sportif jusqu’à sa consécration, Rania Achouch qui aborda le Blogging avec répartie et mordant. Ce fut ensuite le tour de la brillante Tin Hinan El Kadi qui nous décrivit son cheminement dans les sciences économiques et politiques et enfin la courageuse Madjda Nafissa Rahal qui nous relata ses péripéties dans l’entreprenariat algérien non sans humour et générosité.

Dans un langage peut-être moins docte voire même cru parfois, elles ont su illuminer la salle par leur charisme. Evoquant tantôt des anecdotes personnelles, puis des phénomènes de société auxquels tout le monde pouvaient s’identifier, leur passage avait manifestement fait écho en nous. S’en suivit la pause déjeuner, qui a été un moment d’échange et de convivialité. Autour d’un repas appétissant, nous nous adonnions plus librement aux débats qui avaient été initiés durant la matinée. C’est l’estomac repu mais les esprits jamais rassasiés que nous enchainions avec le programme de l’aprèsmidi.

C’est Amel Mohandi, une journaliste qu’on ne présente plus qui nous a fait l’honneur de sa participation. La méthodologie de l’interview avait été développée tout en évoquant d’autres notions satellites telles que l’éthique journalistique. Le tout a été bien amené grâce à la sobriété d’Amel et son naturel.

Le deuxième jour n’avait rien à envier au précédent. Il a été marqué par l’intervention de la journaliste et auteure Emily Walker. Celle-ci a traité le thème de la gestion d’un blog sous toutes ses dimensions. Elle a également eu la générosité de partager avec nous certaines anecdotes et ce qui fait d’un écrivain un auteur à succès.

L’après-midi venu, nous avons enchainé avec une initiation à la rédaction d’articles assurée par les soins de la talentueuse Meriem Bouraoui.

Le troisième et dernier jour était placé sous le signe de la compassion et de l’empathie. Les participantes préalablement réparties en binômes devaient réciproquement édifier le portrait de leur coéquipière. Suite à quoi, elles devaient le lire à tour de rôle à l’ensemble du groupe. Ces instants passés à écouter les histoires de chacune d’entre nous étaient emprunts d’une forte charge émotionnelle. Bien que le contenu des récits divergeait en terme de temporalité et de spatialité, mais les mêmes grands axes s’en détachaient. Toutes les candidates présentes avaient eu un passé jalonné d’obstacles et semé d’embûches. Elles avaient goûté aux déceptions, aux désillusions et à la précarité. Aucune d’entre elles ne s’était hissée à sa position actuelle en prenant un raccourci. Néanmoins, chacune de ces épreuves dont était émaillé leur passé avait contribué à faire d’elles ce qu’elles étaient à présent. C’était peut-être là la morale de « She Blogs », à savoir que derrière chaque personne forte et accomplie, se cache un historique assez poignant mais digne d’être salué d’une part. D’autre part, nos plumes respectives n’avaient pour vocation que nous rendre hommage mutuellement.

Pour nous remettre de ces décharges d’émotion, rien de tel que la célébration qui se préparait. La cérémonie de clôture qui a suivi a été l’occasion de nous rapprocher davantage et d’immortaliser ces instants par des séances photos. Vêtues de somptueuses tenues traditionnelles, on procéda à la remise des certificats.

She blogs a permis une transition à la fois studieuse et enjouée vers 2020, effaçant les déboires de l’année 2019 et la clôturant sur des notes festives. Cette aventure humaine unique a vu naitre de maintes amitiés qui résistent aujourd’hui encore à la frénésie de nos vies respectives. En effet, 3 mois se sont écoulés depuis la fin de « She Blogs » mais nous mettons un point d’honneur à nous soustraire à nos emplois du temps respectifs afin d’organiser des retrouvailles ponctuelles. Dans un monde et une société hostiles parfois à l’égard des femmes, s’entourer de personnes tout aussi téméraires est absolument salutaire. C’est ce genre d’énergie bienveillante et solidaire que « She Blogs » a fait germer et c’est ce que nous, « She Bloggers » continuerons de semer.

Sarra Lamara-Mohammed

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici