On a toutes vécues le même calvaire, celui de trouver nos culottes (préférées) décolorées, MAIS POURQUOI ??

La joie de faire partie d’une société conservatrice a fait que ce sujet persiste à être Tabou, qui d’entre vous a eu le courage d’évoquer ce sujet lors d’une sortie entre filles ou avec des membres féminins de la famille ? La gêne est si grande au point de ne pas en parler et de penser, tout simplement, que nous sommes malpropres.

Le PH des pertes intimes et des règles en sont la cause !

Il peut arriver que le PH de nos sécrétions vaginales soient plus bas que d’habitudes (PH bas = forte acidité), ceci provoque la décoloration de nos dessous.

Le PH diffère selon plusieurs situations telles que notre état hormonal, des changements d’habitudes nutritionnels, des traitements médicaux et on en passe ! 

En affluant, les pertes font sortir avec elles tout ce qui est nocif et infectieux pour notre vagin, mais pas que !

A quoi servent ces sécrétions ?

L’auto-nettoyage du vagin : Contentez vous de nettoyer les lèvres extérieures quand vous êtes sous la douche, l’intérieur se nettoie parfaitement tout seul et cela grâce aux pertes qui coulent et qui font dégager ce qui est mauvais. 

L’immunisation contre certaines bactéries ou champignons : Avoir des pertes blanches est signe de bonne santé, cela indique que les bactéries ne sont pas à l’intérieur du vagin.

La lubrification : Elles facilitent les mouvements et la pénétration lors des rapports sexuels grâce à leur consistance.

Ces quelques aliments ont le pouvoir de diminuer l’acidité dans le corps, ils sont appelés Alcalinisants :

  • La pomme de terre ;
  • Les légumes colorés tels que la betterave et la carotte, à part la tomate ;
  • Les légumes verts ;
  • L’oignon et l’ail ;
  • Les herbes aromatiques ;
  • La banane sauf si elle est trop mûre ;
  • Les amandes et noix du brésil ;
  • L’eau minérale ;
  • Le citron, même s’il est acide au goût !

L’acidité des sécrétions a aussi une relation avec l’alimentation et donc faire attention à cette dernière nous permet plus ou moins d’avoir un contrôle sur le PH.

Si vous en avez marre que vos sous-vêtements préférés se tâchent…

Opter pour des protège-slips peut paraître une bonne idée, néanmoins, en porter tous les jours peut s’avérer irritant pour votre vulve et cela peut entraîner des infections.

Le moyen le plus sûr est de changer votre culotte le plus souvent possible et de la rincer avant qu’elle n’ait le temps de se décolorer. 

Qu’en est-il des sécrétions dites ‘anormales’ ?

Dans le cas où vous remarquez des symptômes vaginaux étranges tels qu’une texture inhabituelle de vos pertes: texture plus épaisse qu’avant, couleur bizarre ou une odeur étonnante, c’est qu’il y a quelque chose qui cloche.

Cela peut indiquer la présence d’une mycose ou d’une infection.

Obtenir un diagnostic de la part d’une professionnelle s’avère être LA solution optimale car s’auto-diagnostiquer n’est pas toujours une bonne idée, on peut rapidement  aggraver la situation en adoptant un traitement qui n’est pas du tout adéquat avec le réel problème.  Nous possédons qu’un seul vagin, ne jouez pas avec sa santé et ALLEZ CONSULTER !

Ghizlène

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici