Le graffiti indique une inscription faite sur un mur. Allant de simples écrits à des
œuvres abstraites grandioses. Ce genre d’œuvre est aujourd’hui une partie
intégrante de la culture urbaine algérienne, il suffit de lever sa tête pour pouvoir le constater. Progressivement, une certaine contiguïté concernant l’opinion sur le
graffiti s’installe : entre ceux qui désapprouvent sa valeur artistique et ceux qui
l’affirment. Pourtant, il attire les touristes, fait rêver les passants, embellit et
réhabilite les anciennes constructions. Plus encore, Le graffiti est au carrefour de
plusieurs disciplines.

Message historique

guerre de libération algérienne: un seul héro, le peuple.

A l’ère de la guerre de libération algérienne, le peuple a opté pour la révolte plutôt
que pour la docilité. Pour maintenir l’ambiance révolutionnaire ainsi que la ténacité
de la noble cause et pour compenser le néant médiatique, les murs étaient quelques fois au service de la révolution.Le ciment devenait le support des sans voix, et arborait des slogans
révélateurs dressés contre le régime colonial répresseur. Des messages significatifs
s’affichent aussi bien de l’optique politique que culturelle, revêtent, surtout, diverses
fonctions : dénonciation, politique, contestation sociale.

Une phrase mythique remplit mon cœur et celui de milliers d’Algériens d’émotions,
honore surtout la mémoire de nos héros. Je fais allusion à la célèbre phrase
indéfectible écrite en langue française «  un seul héros le peuple », une phrase qui
fait l’objet d’analyses et d’articles, une phrase si courte mais qui en dit long sur notre
glorieuse épopée.

Est-ce-que le graffiti se « ruralise » ?

Le  graffiti  a tendance à être inséré exclusivement dans la culture urbaine, or cela n’empêche pas les kabyles de le « ruraliser » pour  enjoliver les murs de leurs villages. Au paysage paradisiaque de la Kabylie s’ajoute l’ornement des graffitis : Des écritures  au graphisme tifinagh, des signes  berbères représentatifs, des bijoux traditionnels, des figures emblématiques. Il est évident qu’il s’agit de symboles, d’objets auxquels les villageois  sont attachés fervemment, ardemment et passionnément. C’est aussi, une façon de s’identifier à la culture amazighe et par-dessus-tout, la transmettre aux nouvelles générations.  

fresque murale dans un village à Tizi-Ouzou

Le graffiti au caractère plurilingue

Les graffitis n’ont pas pour unique but l’expression des maux, ils sont notamment  susceptibles de véhiculer d’autres réalités plus tacites,  à l’exemple du multilinguisme. Les graffitis témoignent foncièrement de la richesse du paysage linguistique algérien. Les langues les plus récurrentes à l’usage sont  l’arabe classique, le berbère et ses variantes, le dialecte algérien, la langue française, etc.  Le choix de la langue par le graffeur n’est pas toujours fortuit, il est en harmonie avec son statut social ou/et avec le  type du message voulu.  

El Anka: icône du chaabi

Embellir plutôt que souiller : l’art prend le dessus sur l’incivisme.

Graffiti représentant la grande poste d’Alger et le monument des martyrs

Des querelles idéologiques, des conflits d’ordre social, des maux sociaux et d’autres facteurs  ont conduit certains à se servir des lieux publics pour s’exprimer, en l’occurrence  les murs. Parfois, on constate des expressions dénuées de tout sens, des inscriptions rustres et incongrues de slogans, et de clichés  qui n’embellissent point l’apparence des villes et disparaissent vite du paysage urbain. Il paraît que le fait de critiquer ce genre  de pratique s’apparente à l’ordre de la  logique et de la loi.  Ce qui est en revanche, artistique,  non-critiquable et amplement beau c’est le genre de graffiti qui s’agrège au street art (art urbain) au sens propre du terme, élaboré, avec consentement, sur des murs adéquats à l’usage comme les soubassements et les anciennes constructions. En bref, les graffeurs artistes tiennent à choisir avec minutie  le bon endroit pour le bon graffiti.

Samy Loucheni

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici