Il y a quelques jours, nous avons décidé de consulter quelques comptes dédiés aux arts du nu ou « nude arts » sur un célèbre réseau social.

Après avoir parcouru pas moins de 50 d’entre eux, la plupart étant anglophones et occidentaux, nous sommes arrivés à en tirer des chiffres assez précis quant à la nature du contenu affiché:

La représentation masculine est donc quasi-absente et quasi-exclue de l’industrie du nu, et pourquoi est-ce? Au départ, notre posture était neutre, mais après avoir placé les choses en contexte, en sachant que l’occident du XIXe siècle tend de plus en plus vers une émancipation de la femme et vers une culpabilisation de l’homme, nous avons pensé que les raisons à cette exclusion artistique étaient peut-être plus lugubres. Alors, pourquoi les hommes étaient-ils si sous-représentés dans l’industrie de l’art nu / érotique / romantique contemporain occidental?

Notre première hypothèse était parce que c’était juste une question de préférence. Le monde a des préférences et cela se reflète aussi dans l’art, ni plus ni moins. Mais alors une contre-question s’est présentée: les hommes sont-ils si laids ou si ternes? Ils doivent certainement avoir un public à part entière qui veut acheter, valider ou admirer leur exposition surtout que beaucoup d’artistes nus qui ont un immense talent (Bruno Surdo, Frank Romero, etc) ont déjà leurs solides fans. 

Est-ce parce que les hommes n’apportaient pas autant d’argent? Pas entièrement convaincus de cela parce que si on jette un œil aux boy-bands, les youtubeurs et influenceurs masculins (BTS, Jake Paul, James Charles, etc) et de bandes dessinées romantiques masculines (YAOI,) on trouve que tous ont un public assez large et infaillible. Et cela a également conduit à notre troisième hypothèse.

Est-ce parce que les femmes ont plus de valeur artistique que l’homme? Leur corps était-il objectivement plus beau que celui des hommes? Il est vrai que nous vivons dans un monde embelli qui a tendance à mettre l’apparence physique des femmes sur un piédestal et toutes sortes d’ingrédients lui sont donnés pour booster son image extérieure: Maquillage, parfums, chaussures, un plus grand choix de vêtements, accessoires et soins du corps. Une étude menée a également montré que les parents attrayants sont plus susceptibles d’avoir une fille comme premier enfant, et puisque l’attrait physique est hérité, il y aura des filles plus attirantes et donc des femmes, et en revanche, des fils moins attirants et des hommes, nonobstant le facteur primal. Ceci explique  aussi que la beauté convient plus aux femmes qu’aux hommes dans la mesure où les hommes recherchent (consciemment ou non) des partenaires attractifs qu’ils associent à des gènes sains, ce qui remonte à nos ancêtres. C’est une déclaration assez démodée et archaïque à faire, mais nous devons être en harmonie avec notre passé.

 

Était-ce aussi culturel? Y a-t-il aussi un autre côté, pas si rationnel, à cette histoire où les hommes sont sous-représentés dans l’industrie de l’art parce que la société n’aimait tout simplement pas les inclure pour des raisons sexistes telles que: La romance masculine est une insulte à la masculinité, les relations lesbiennes sont conventionnellement plus acceptées (bien que pas sans problème) mais les relations homosexuelles posent toujours un problème de représentation, pourquoi?

Est-ce parce que le public masculin, et les hommes en particulier, ont dans leur ADN le fait de ressentir des émotions positives envers les femmes et / ou les démonstrations lesbiennes et de ressentir de la répulsion en voyant leur propre corps ou le corps d’autres homologues masculins? Cela a-t-il à voir avec la biologie? Ou est-ce sociologique?

Est-il possible que la civilisation occidentale (dans ce cas, nous nous concentrons sur l’Occident de par les échantillons) ait influencé le monde idéologiquement pour penser que les hommes doivent être conservés dans ce bocal sans sentiments et sans démonstration de beauté ou d’érotisme avec eux-mêmes? Est-ce quelque chose qui se passe dans le monde entier? Si tel est le cas, cela pourrait très certainement être biologique du fait de l’uniformité du phénomène, mais ce n’est pas le cas. L’émergence du « féminisme » a provoqué un changement culturel dans les idéologies. Certaines femmes tendent à se ranger davantage avec les femmes et à calomnier les hommes et les hommes avec personne, voire avec les femmes aussi. Les hommes étant dans leur nature plus simples d’esprit et moins susceptibles de se défendre pour leur propre cause, peut-être qu’il ne leur est jamais vraiment venu à l’esprit de regagner plus de crédibilité et de cesser d’être des boucs émissaires. , en plus d’avoir honte de montrer des émotions, ce qui pourrait être décourageant pour BEAUCOUP d’hommes. Les hommes sont également connus pour avoir un esprit moins résistant que les femmes, et les chiffres montrent clairement que les taux de suicide est de 70% chez les hommes. Les maladies mentales telles que la schizophrénie et l’autisme concernent 3 fois plus les hommes que les femmes, un chiffre qui ne suggère clairement pas que les hommes pourraient supporter une pression et la surmonter sans effets secondaires à long terme. 

En Asie de l’Est, au Japon, en Corée, en Thaïlande, des hommes célèbres et des chanteurs célèbres, à savoir BTS, sont des hommes qui se maquillent, qui s’embrassent régulièrement et sont très tactiles les uns envers les autres et les uns avec les autres, mais sont des hommes hétéros pour la plupart, qui aiment les femmes, ET que les femmes aiment, ET ont un public mondial. Les bandes dessinées et les émissions de télévision de YAOI sont quant à eux modérément populaires au Japon ainsi que dans le monde entier et sont considérées comme non controversées, mais elles affichent une romance d’homme à homme, de la nudité masculine fréquente et du sexe masculin. (Car nous sommes toujours dans le contexte des arts visuels.) Alors peut-être est-ce culturel, biologique, ou peut-être est-ce un peu des deux? Les références américaines telles que David Bowie, Michael Jackson, Prince, etc. ne sont pas à mettre dans la même boîte, car leur look androgyne était une déclaration qu’ils transmettaient au monde, pas un réflexe ou un comportement normal acquis, en plus d’être gay, et bien que l’homosexualité ne détermine pas systématiquement votre code vestimentaire, c’est un prédicteur fiable dans certains cas, comme ceux-ci, par exemple.

Se pourrait-il que les rôles de genre se soient répandus dans l’industrie du nu et des arts visuels en excluant les hommes, qui sont souvent détournés parce qu’ils sont tout aussi humains que quiconque, et en surexploitant les femmes pour leur hyper sexualisation, pour gagner de l’argent facilement, et donc perpétuer ces idées préconçues ? L’art du nu est une forme d’art libéral et n’est donc pas vu partout et n’est pas courant. Ainsi, pour gagner de l’argent, les artistes peuvent commencer par quelque chose de facile, ou de plus facile, c’est-à-dire féminin. Mais les choses ne changent pas, les images sont toujours les mêmes, en particulier dans la civilisation occidentale. Dans le tiers-monde, un autre facteur peut être pris en considération en plus de l’influence idéologique et semi-culturelle du côté gauche du globe, qui est que les hommes sont spécifiquement, en grand nombre, plus attirés par les autres hommes (pour des facteurs tels que la frustration, qui mène plus ou moins vers l’exploration d’autre territoire pour être assouvis,) mais montrent généralement du mépris à leur égard en public. Cette hypocrisie pourrait s’expliquer par une masculinité et une culture toxiques qui considèrent à la fois l’homosexualité et en particulier les relations d’homme à homme tabou, mais un tabou ne doit pas se manifester par une hypocrisie (même si la culture montre clairement plus d’aversion envers l’homme à l’homme, l’affection, la main dans la main, etc.) Il est vrai que les hommes par nature ne sont pas spécialement tactiles, certains le font par conviction, certains par peur, car nulle part dans l’histoire il n’est dit que se tenir la main est un crime, que ce soit dans la vraie vie ou sur des photos. Aucune religion et aucune loi n’interdisent les gestes d’affection à l’égard de deux hommes. Se tenir la main, montrer une affection explicite n’a également aucun poids en tant que crime ou immoralité car cela ne vous fait pas de mal ni ne nuit à la société autour de vous. Alors, comme il est parfaitement inoffensif, pourquoi est-ce un problème? Une culture, en particulier certaines cultures du tiers monde, sont très attachées à leurs traditions et semblent rejeter d’autres traditions essayant de s’y déverser pour des raisons conservatrices.

 Ici, nous avons un besoin pour les hommes d’être validés par la société et qu’on ait une compréhension plus ferme de leur virilité, peut-être parce qu’elle est fragile, peut-être parce qu’ils ont une tolérance inférieure pour les sourcils froncés ou la moquerie, ou peut-être qu’ils ne sont tout simplement pas tactiles. Mais le mépris est nuisible, le jugement est nuisible et cela dure depuis longtemps, maintenant. Peut-être était-ce l’influence de la pornographie mondialisée qui objective à la fois les hommes (être des statues qui ne sont censées que pénétrer) et les femmes (être des moteurs hurlants qui sont autorisés à toucher, embrasser et faire plaisir à la fois aux hommes et aux femmes sans conséquences et pour le plaisir de tout le monde, hommes et femmes confondus,) ou peut-être était-ce le fait que les hommes ne se défendent pas et préfèrent une approche plus holistique et simpliste de la vie: la nourriture, le sexe, l’amour, la vie ; ou peut-être savaient-ils que quelque chose se passait et n’osaient tout simplement pas parler, ou étaient-ils à court d’idées sur la façon dont l’idée serait transmise dans la culture pop dominante. Dans tous les cas, l’idée est désormais exposée.

Pourquoi afficherions-nous quelque chose d’aussi arbitraire que les phénomènes culturels? En raison des nuisances qu’ils peuvent causer aux hommes: hypocrisie, insécurité, complexes, sous-représentation du côté artistique du spectre, etc. Et parce que lorsque vous ne vous défendez pas, vous devenez le bouc émissaire de tout le monde.

Une bande dessinée appelée « Killing Stalking » qui est une romance gay, rassemble plus de 100 000 lecteurs par numéro, la plupart étant des hommes, qui à priori et selon les hypothèses rejetteraient l’affichage de leur corps. Et si l’Art a le pouvoir de susciter le débat et de remettre en question les croyances des gens et ce qu’ils considèrent comme tabou jusqu’à ce que le tabou soit lentement, mais efficacement normalisé, alors ce qui incombe à l’artiste est une responsabilité artistique de créer pour faire un monde plus acceptant et tolérant, d’une part en ayant manifestement le libre arbitre et la subjectivité de créer ce qu’ils aiment, et d’autre part en osant briser les stéréotypes. La citation à la fois si cliché et si précise dite pour la première fois par Voltaire «Avec une grande puissance vient une grande responsabilité» sert de conclusion à cette chronique.

-Mehdi MFD.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici