Depuis l’apparition du coronavirus en fin décembre 2019, de nombreux bruits et rumeurs ont circulé quant à l’origine du virus. Bien que sa véritable source ne soit pas encore déterminée, beaucoup de scientifiques spéculent sur une provenance animale qui serait passée chez l’être humain et évoluée pour devenir pathogène.

L’incertitude de la provenance et l’ampleur qu’a pris le virus ont fait réagir les populations. Et certaines pensent fortement que le virus fût fabriqué en laboratoire pour des raisons politiques ou encore économiques, pour faire mousser la vente des vaccins et enrichir le commerce pharmaceutique.

Et quoi de mieux que les réseaux sociaux pour alimenter ces rumeurs ? Une vidéo virale intitulée « Le virus coronavirus made in France » a fait plus de 3 millions de vues sur Youtube et a été partagée des centaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux, montre un jeune homme qui montre à son tour un brevet pour le coronavirus qui existe depuis 2004 afin de prouver que le virus a été bel et bien fabriqué en laboratoire. En effet, il s’agit d’un brevet de l’institut pasteur mais qui concerne le virus du SRAS : une autre maladie causée par un autre virus de la même famille des coronavirus, c’est ce qu’avait expliqué l’institut pasteur sur son site, afin d’éclaircir la situation. Plusieurs autres postes Facebook ou tweets renvoient également à d’autres brevets. Mais là encore, il s’agit de virus différents.

Malgré les multiples explications, beaucoup continuent à croire que le virus a été bel et bien crée par l’homme.

Pourquoi donc le virus n’a pas été fabriqué par des scientifiques de laboratoire? Voici la réponse

Après l’éclosion de l’épidémie en Chine, des scientifiques ont partagé le génome du virus à bon nombre de chercheurs dans le monde. Des spécialistes ont donc procédé à des études comparatives avec les anciens coronavirus et le nouveau SARS-CoV-2, en se basant le plus essentiellement sur les dits « pics de protéines » qui constituent la surface du virus et qui lui servent à s’agripper aux cellules humaines ou animales. Ils découvrent que le virus a évolué pour interférer et interagir avec les récepteurs des cellules pulmonaires humaines. C’est donc le résultat d’une évolution naturelle et non d’une manipulation humaine.

De plus les comparaisons observées sur ces pointes de protéines ne sont identiques à aucun ancien coronavirus, Il est à constater donc que la structure génétique de base du SRAS-CoV-2 ne ressemble à aucun autre modèle de Coronavirus connu chez l’homme auparavant. Or que si quelqu’un aurait voulu créer un virus, il l’aurait plutôt créé à partir d’une souche de coronavirus déjà connue pour provoquer efficacement la maladie, qui serait encore plus destructrice que celle-ci.

Alors à chacun de se faire une opinion, cela dit dans la mesure où le génome du SARS-CoV-2 a été, depuis le début de la pandémie, étudié et décrypté à plusieurs reprises par des milliers de chercheurs dans le monde entier et qu’aucun laboratoire n’ait suspecté un complot scientifique, il serait peut être plus logique d’arrêter avec ces histoires de fabrication en laboratoire qui ne collent pas avec la réalité.

Sabrina BELGHANEM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici