À la veille de la journée mondiale de l’enfant, l’Algérie a été ébranlée suite au partage d’une vidéo, le moins que l’on puisse qualifier de choquante, d’une petite fillette de 5 ans victime de viol, sur les réseaux sociaux, ce qui a suscité une large vague d’indignation chez certains, tandis que d’autres se sont attaqués à l’enfant, laissant beaucoup d’entre nous perplexes.

La vidéo mettant en scène une petite fille ne dépassant pas les 5 ans, visiblement sous l’effet d’une drogue (ou sédatifs), subissant un viol sexuel, filmé par l’auteur lui-même. Un acte odieux, qui a été largement partagé sur les groupes algériens, où certains ont montré un comportement assez inquiétant, allant de la justification du viol jusqu’au lynchage de la petite, d’autres ont montré une certaine curiosité à regarder, et peut-être même à apprécier la vidéo.

Heureusement qu’il s’est avéré que cette vidéo date de quelques années, et que ça ne se passe pas en Algérie, son auteur a écopé de 22 ans de prison ferme pour viol de bébés. Mais il faut savoir que ce viol n’est pas un acte isolé, une dizaine de profils Facebook, de jeunes partageant des contenus et des commentaires pédophiles ont été signalés, mettant sous les projecteurs une catégorie de délinquants jusque-là (volontairement) ignorée, sous l’ombre des sujets tabous de la société, Nous parlons évidement de pédophiles.

Qu’est ce que la pédophilie ?  (Définition de L’OMS)

La pédophilie est une paraphilie caractérisée par l’attirance sexuelle persistante d’un adulte ou d’un adolescent envers les enfants (habituellement pré-pubères (ou au début de leur puberté)). Cette attraction doit par ailleurs être associée à une souffrance cliniquement significative ou à une altération du fonctionnement social, professionnel ou dans d’autres domaines importants. Une personne ayant cette attirance est décrite comme étant « pédophile ».

Que faut-il faire pour signaler un pédophile ?

Si vous rencontrez une publication, ou un commentaire incitant à la pédophilie, Prenez des captures d’écran en prenant soin de montrer le profil et nom de l’auteur et n’hésitez pas à appelez les numéros suivants :

– Le numéro vert de l’instant de la promotion et la protection de l’enfance : 1111

– Le numéro vert du réseau Algérien pour la défense des droits de l’enfant : 3033

– Le numéro vert de la police algérienne : 1548.

Comment protéger nos enfants ?

Il faut casser le tabou ! une éducation sexuelle est plus que nécessaire pour faire comprendre à l’enfant la gravité des actes dont il pourrait être victime. Les enfants devraient comprendre que leur corps leur est propre et savoir que personne n’a le droit de le toucher sans leur autorisation. Ils devraient savoir que d’autres personnes peuvent les toucher, mais uniquement de certaines façons, et que personne ne devrait demander à toucher leurs parties génitales, à moins qu’il ne s’agisse de leurs parents ou de fournisseurs de soins. S’ils font la distinction entre ce qui est approprié et ce qui ne l’est pas, ils seront plus enclins à vous dire s’ils sont victimes d’une agression sexuelle.

Ils doivent également comprendre les principes fondamentaux de la reproduction.

Il faut aussi éduquer les enfants au sujet de l’intimité qui entoure les questions liées au corps. Par exemple, ils devraient savoir à quel moment la nudité est appropriée.

Il est temps de rouvrir les débats sur « l’éducation sexuelle » dans les écoles.

Bref, Joyeuse journée de l’enfant.

Ghorab Abir

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici