Depuis les années 50, l’évolution technologique accélère avec un rythme extrêmement rapide. Le monde de l’informatique ne cesse d’évoluer et de changer nos vies en les rendant plus faciles. Et malgré les inconvénients qu’il peut avoir, on ne peut pas nier qu’il tient une place essentielle dans le monde d’aujourd’hui.

Le concept de l’Intelligence artificielle

Vous avez sûrement déjà entendu parler du terme Intelligence Artificielle (IA). Ce concept consiste simplement à apporter aux machines une forme d’intelligence afin d’effectuer des tâches complexes nécessitant une intelligence humaine. Et même si son progrès semble récent, il faut savoir que ce terme a été mentionné pour la première fois dans les années 1950 par le mathématicien Alan Turing.

L’intelligence artificielle commence à toucher tous les secteurs, en leur permettant de faire des opérations qui étaient auparavant complexes, dangereuses, voire impossibles à réaliser, mais aussi à modifier certains métiers ou à supprimer catégoriquement d’autres, et l’architecture ne fait pas exception.

En architecture, la technologie a toujours eu sa place depuis l’invention des logiciels de dessin assisté par ordinateur jusqu’aux logiciels utilisés en BIM (Building Information Modeling). Mais heureusement pour l’architecture, ces inventions n’ont jamais été une menace, bien au contraire, ils lui ont ouvert plusieurs portes.

Conservation du patrimoine et IA

L’utilisation de l’IA dans le domaine de l’architecture est encore à ses débuts. Prenons l’exemple de la Start-up française Iconem qui a pour objectif la numérisation du patrimoine menacé de destruction et de disparition, et cela, en utilisant le traitement d’image par l’intelligence artificielle (IA). Les techniques utilisées permettent d’assembler les données de ses sites et de les classer dans le temps et dans l’espace pour obtenir des copies digitales de sites patrimoniaux. Cela permettra la conservation de cet héritage.

Son influence sur l’architecture en Algérie

En Algérie, peu sont les BET (Bureaux d’étude technique) qui ont opté pour les logiciels BIM. Ce processus, qui consiste à faire des maquettes numériques, semble avoir encore du chemin à faire en Algérie malgré tous ses avantages, surtout pour réaliser de grands ouvrages.

On se demande si l’Intelligence artificielle aura sa place dans les années à venir. Cela changera certainement non seulement nos méthodes de constructions, mais on peut aussi s’en servir pour conserver tout le patrimoine que notre pays possède, qui sait ?

Architecture et IA où est-ce qu’on est aujourd’hui ?

L’intelligence artificielle, pour l’instant ne remplacera pas le rôle de l’architecte, mais elle va certainement changer sa façon de construire dans le futur. L’architecture subira sûrement de profondes transformations dans sa pratique grâce à l’IA qui permettra à l’architecte de tester plusieurs idées facilement en peu de temps en gérant les tâches complexes et répétitives basées sur les données et lui laisser la chance de créer des formes et des structures complexes, mais surtout originales qui changent de ce qu’on a l’habitude de voir. L’architecte va donc accorder son temps à la créativité et c’est là où réside son utilité.

Sachant que l’analyse des données est le fondement de toute application d’intelligence artificielle. Va-t-on arriver à une époque où le client fournira des données comme budget, nature de l’édifice et exigences à une application qui s’en occupera du reste sans aucune intervention humaine ?

« Je pense que le développement d’une intelligence artificielle complète pourrait mettre fin à l’humanité » Stephen Hawking.

Avant sa mort, le physicien Stephen Hawking avait supposé que l’IA dépassera le niveau des humains. Partant de cette idée on se pose la question est ce que un jour cette idée se réalisera vraiment ?

                                                                                                Aya KEDJOUR

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici