L’insomnie est le trouble du sommeil le plus fréquent. Elle se caractérise par un manque de sommeil ou un sommeil de mauvaise qualité qui impacte sur les activités du quotidien. Si la description précédente vous dit quelque chose cet article est fait spécialement pour vous !!

Qu’est ce qu’une réelle Insomnie ? 

Tout d’abord, le terme insomnie correspond à une diminution de la qualité et de la quantité du sommeil avec un sommeil qui devient insuffisamment récupérateur. Tout le monde peut être concerné un jour ou l’autre par une insomnie spécialement avec les changements actuels. Elle peut être passagère, survenant une ou deux nuits épisodiquement sans entraîner de retentissement ou chronique lorsqu’elle survient plus de 3 fois par semaine pendant plus de 3 mois. Il existe un autre type d’insomnie dite insomnie pharmacologique ou insomnie “rebond” qui survient suite à l’arrêt brutal prise d’un médicament tranquillisant ou hypnotique. 

On dit qu’une personne souffre d’insomnie quand elle présente les symptômes suivants : 

  • Des difficultés à s’endormir;
  • Des réveils nocturnes avec des difficultés à se rendormir;
  • Une impossibilité de dormir plus de 3 ou 4 heures;
  • Un sommeil léger et irrégulier.

Dans la plupart des cas, c’est l’angoisse en lien avec des problèmes personnels ou le stress de ne pas dormir qui alimente et aggrave l’insomnie. Lorsqu’il existe une répétition des épisodes d’insomnie jour après jour, les personnes affectées s’angoissent généralement à l’idée de passer une mauvaise nuit. Cette peur de l’insomnie rend le sommeil de l’insomniaque encore plus difficile, ce qui peut alors l’entraîner dans un cycle infernal.

D’où provient cette insomnie ?  

Il se peut que vous soyez exposés à une source de stress car la moitié des insomnies sont dues au stress, à l’anxiété ou à la dépression, liées à un événement stressant de la vie, qu’il soit positif ou négatif (perte d’emploi ou changement de travail, changement de situation affective…). L’insomnie est alors ressentie de façon passagère ou aiguë.

Ou peut être que vous avez une mauvaise hygiène de vie : consommation d’excitants (café, boissons caféinées) ou d’alcool, repas trop copieux, environnement bruyant. La pratique d’une activité stimulante le soir (sport, jeux vidéo) altère également la qualité du sommeil.

Il est à noter que certaines maladies et affections provoquent une insomnie  (l’hyperthyroïdie, du reflux gastrique œsophagien, de l’asthme nocturne, du syndrome des jambes sans repos ou du syndrome obstructif d’apnées du sommeil). Les pathologies douloureuses (cancer, rhumatismes) impactent également sur la qualité du sommeil.

Pourquoi le sommeil est-il si important ? 

Le sommeil, c’est l’état d’une personne qui dort, caractérisé essentiellement par la suspension de la vigilance et le ralentissement de certaines fonctions. C’est à ce moment-là que votre corps se répare et se régénère. C’est aussi le moment où votre esprit répertorie fondamentalement tout ce qui s’est passé dans la journée pour créer vos souvenirs.

Même si vous êtes endormis, votre corps entre en action lorsque de nombreux processus sont essentiels pour vous maintenir en vie et en bonne santé. Mais il y a un gros problème quand on ne dort pas assez…!?

En vous privant de sommeil, les hormones du stress augmentent, principalement le Cortisol. Les hormones de stress sont vraiment importantes, et ont pour but de nous aider à survivre et de nous avertir du danger. Le stress nous aide à réagir plus rapidement et plus efficacement au danger. Hélas, le stress a perdu sa fonction au fil du temps et a acquis dans bien des cas une connotation négative…

10 remèdes naturels pour l’insomnie

Une meilleure hygiène de vie et de bonnes habitudes au quotidien favorisent un sommeil de bonne qualité. 

  • Éviter les boissons excitantes après 16h et essayer de manger léger au dîner;
  • Pratiquer une activité physique dans la journée mais éviter le sport après 20h;
  • Se procurer un peu de lumière du soleil plus tôt dans la journée;
  • Essayer de prendre une douche chaude avant de dormir;
  • Garder votre pièce au frais;
  • Éviter de trop regarder l’heure la nuit;
  • Éviter les écrans avant de dormir (tablette, ordinateur…) et préférer une activité calme (lecture, écoute de musique ou de livre audio, méditation…).
  • Fixez-vous une heure de coucher régulière, respectez-la et veillez à se coucher dès que les premiers signes de fatigue se font sentir. 
  • Privilégier un moment de sieste dans la journée en cas d’insomnie légère, mais attention à ce qu’elle n’impacte pas sur le sommeil nocturne.
  • Privilégier certaines techniques de relaxation comme le yoga, la sophrologie ou l’hypnose qui peuvent être d’une aide précieuse lors d’épisodes d’insomnie.

En cas de réveils nocturnes, il est recommandé de pratiquer une activité qui détend (lecture, musique, méditation) et de se recoucher dès que le sommeil revient.

En dernier, sachez que le recours aux médicaments doit se faire uniquement lors d’une consultation médicale. Certains médicaments peuvent être contre-indiqués avec la prise d’autres traitements, et provoquent des effets secondaires comme de la somnolence, des troubles de la mémoire et une dépendance. Ils sont donc utiles pour les insomnies transitoires, mais ne peuvent constituer le traitement de fond de l’insomnie.

Lorsque les troubles du sommeil dépendent d’une dérégulation du rythme circadien (ou rythme biologique), la mélatonine (hormone du sommeil) peut être utilisée (après avis médical). Enfin, dans certains cas, les antidépresseurs sédatifs peuvent également s’avérer efficaces et ne produisent pas de dépendance.

Khelil Sihem

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici