Les travailleurs en fin de contrat qui travaillent dans le cadre du système de programme d’insertion des diplômés (PID) et le dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIS), ont organisé le lundi 5 octobre, à 9h00 un Sit-In national pour réclamer leurs droits sociaux.

Précarité et fin de contrat

Les jeunes recrutés qui travaillaient déjà dans des conditions difficiles comme « pré-employés », se retrouvent dans une précarité aggravée avec la fin de leurs contrats qui n’ont pas été renouvelés pour la plupart. A leur fin de contrat, ils sont à présent sans salaires depuis plusieurs mois !

Ils sont au nombre de 40.000 au niveau national. Il faut néanmoins préciser qu’il s’agit seulement des pré-emplois PID et DAISet non pas ceux de l’Agence nationale de l’Emploi (ANEP). Certains affirment remplir les conditions sans avoir été intégrés, d’autres ont signé des contrats de deux mais qui ont expiré de plusieurs années, voire pour d’autres qui ont atteint l’âge maximal de 35 ans et qui ont été exclus du dispositif.

Les revendications

Les travailleurs du pré-emploi ont adressé leurs revendications aux responsables de l’Etat : Le Wali, le ministre de la solidarité, les médiateurs de la République et le Premier Ministre. Les revendications principales sont les suivantes :

– La prolongation des contrats et leur transfert à la direction de l’emploi

– L’intégration professionnelle.

-L’Abrogation de la limite d’âge à 35 ans.

Nous souhaitons un meilleur avenir aux travailleurs du pré-emploi en attendant la satisfaction de leurs revendications légitimes, et aux travailleurs de manière général.

Yacine Chibane

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici