Notre voyage culturel continue toujours ! Aujourd’hui on va faire cap sur le désert algérien. Le Hoggar, Tamanrasset, le Sahara,… Vous avez pu deviner de quoi on va parler ? Mais oui ! Le titre est assez clair pour le savoir, il s’agit bel et bien des Touaregs. 

Qui sont les Touaregs ? 

Tamanrasset, appelée autrefois “Fort Laperrine’’ au nom d’un général français, est une ville du Sahara algérien, située à l’extrême sud du pays sur le bassin de la chaîne montagneuse du Hoggar. Cette chaîne a pris son nom du Tamashek, qui est le langage berbère de la région. Le mot Hoggar signifie donc “noble” chez les Touaregs. Tamanrasset est la terre ancestrale de ce peuple, l’occident les surnomme “les hommes bleus’’ et cela revient à la couleur de leurs chèches, ce tissu que l’on met autour de la tête pour se protéger du soleil, en Tamashek on l’appelle “tagelmust”

Les étendues désertiques du Hoggar sont le territoire des Touaregs Kel Ajjer, qui signifie “ceux qui traversent” ( elle est belle leur langue n’est-ce pas ?)

Société et traditions 

Touaregs, le royaume des femmes 

Vous savez que la société Touareg est matrilinéaire ? La femme y joue un rôle central ! Dans leurs traditions, on trouve souvent une référence à une ancêtre femme, que ce soit à l’origine de la chefferie ou la fondation des tribus ( tawshit en Tamashek). Qui ne connaît pas la reine des Touaregs Thin-hinane et sa servante Takana ?  Deux femmes de caractères qui donnèrent naissance à deux tribus: Kel Ghala et Dag Ghali.

Ceci est devenu donc comme un héritage chez eux, les nouveaux arrivants s’allient à ceux déjà en place.

Tagelmust, plus qu’un simple voile

Le voile de tête, quant à lui, est comme un trait d’identité chez les habitants du Hoggar; un accessoire maître du vêtement masculin, comme l’a dit Charles de Foucauld “Le voile de front et de bouche et le pantalon sont les vêtements distinctifs de l’homme… ; ôter son voile de tête et de bouche, jeter son voile […], ôter son pantalon sont des expressions qui signifient être déshonoré.”, on comprend par là qu’il est honteux de se dévoiler en public chez les Touaregs. 

Les mariages touaregs

Vous savez comment se déroulent les mariages chez eux ? Les hommes Touaregs sont monogames, même si quelques-uns sont influencés par l’islam et prennent plusieurs femmes. Avant le mariage du couple, la jeune femme doit fabriquer une tente, bien aménagée et avec tout le matériel nécessaire pour la vie de famille. L’homme, par contre, doit offrir des animaux domestiques (des dromadaires et des bœufs) à sa belle-famille, appelés en Tamashek “taggalt”; le nombre et la qualité varient selon les familles. 

Cette donation est signe d’alliance entre la jeune femme et le jeune homme, ainsi qu’entre les deux familles. Certaines familles exigent que leur fille reçoive les mêmes animaux reçus par sa mère autrefois. En cas de divorce c’est à l’homme de sortir de la tente. 

Culture matérielle et orale 

Les objets utilisés dans leur vie quotidienne forment un très joli patrimoine: leurs bijoux, des pièces très originales dont les modèles sont de nos jours reproduits par des artisans, leur vaisselle en bois, leur lit ainsi que les poteaux des tentes sculptés et bien entretenus. La croix d’Agadez, quant à elle, est aujourd’hui présente dans tous les marchés de touristes dans le monde.

Les cérémonies de thé sont un moyen pour montrer l’hospitalité aux visiteurs. Chez eux, il n’est pas très poli de refuser un verre de thé ou de ne pas boire. Trois thés sont généralement servis, ils disent qu’ils sont tous faits à base de thé vert, cependant, le premier est amer, amer comme la vie, le second est fort, fort comme l’amour, le troisième est doux, doux comme la mort.  

Une très riche culture n’est-ce pas ! un peuple à admirer, des gens qui ont su garder leur culture en vie à travers des siècles et qui, malgré tout ce développement, préfèrent vivre sur les traces de leurs ancêtres. 

Melissa MERABET  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici