De la puberté à la ménopause, le corps de la femme est chamboulé par un phénomène physiologique marqué par un écoulement sanguin qui dure de 3 à 7 jours chaque mois.

Vous l’aurez deviné, on parle des REGLES !

Que se passe-t-il ?

Lorsqu’il n’y a pas de fécondation, l’utérus évacue la muqueuse superficielle appelée endomètre : c’est ce qui provoque l’écoulement sanguin.

Le volume qui s’écoule n’est pas aussi important qu’il le laisse sentir, cela peut aller de 5ml à 25ml.

Calcul du cycle menstruel

Il est à noter que le calcul du nombre de jours d’un cycle menstruel commence le premier jour des règles et se termine le premier jour des règles suivantes.

Le cycle peut varier de 25 à 32jours, la norme de référence est de 28 jours mais c’est rare qu’un cycle soit si précis et régulier.

Le syndrome prémenstruel (SPM)

Le syndrome prémenstruel survient quelques jours  avant l’arrivée des règles, c’est la période durant laquelle les femmes ressentent des changements tant au niveau corporel que psychologique lors de leur cycle menstruel, ceci est dû aux variations hormonales.

L’intensité de ces changements reste propre à chaque femme, de plus, certaines ne sentiront rien tandis que d’autres, leur quotidien sera fortement perturbé.

Les Changements physiques :

  • Ballonnements et crampes au niveau du ventre.
  • Constipation ou diarrhée.
  • Fatigue intense.
  • Maux de tête.
  • Acné.
  • Manque d’énergie.
  • Bouffées de chaleur.
  • Gonflement mammaire.
  • Troubles de l’appétit.
  • Chutes de tension.

Les Changements d’humeur :

  • Colère.
  • Anxiété.
  • Irritabilité.
  • Sauts d’humeur.
  • Sentiment de tristesse.
  • Troubles du sommeil.

Les changements d’état mental :

  • Confusion.
  • Troubles de la concentration.
  • Étourdissements.

Côté traitement, il est impératif d’en parler à votre gynécologue ; mais avant d’avoir recours aux médicaments, pensez à changer certaines de vos habitudes quotidiennes.

Pratiquer une activité physique douce 2 à 3 fois par semaine impactera positivement sur vos sauts d’humeur, cela possède des vertus insoupçonnées sur votre moral.

La chaleur est une arme efficace contre la douleur, pensez à mettre une bouillotte là où vous avez mal, un bain chaud est aussi une bonne alternative.

Diminuer sa consommation d’alcool et de tabac vous fera beaucoup de bien (pour les  nausées et maux de tête).

Les troubles du cycle menstruel

L’absence de règles :

On parle ici d’aménorrhée, il en existe deux genres :

°Aménorrhée primaire : c’est quand des jeunes filles de plus de 16ans n’ont pas encore eu leurs premières menstruations.

°Aménorrhée secondaire : concerne les femmes déjà réglées mais dont les menstruations disparaissent pendant plus de 3mois.

Les causes peuvent être diverses et variées et peuvent se trouver à 3 niveaux différents :

  • Central, c’est-à-dire au niveau du cerveau et plus particulièrement au niveau de l’hypothalamus et de l’hypophyse, cela peut être causé par un traumatisme psychologique, une tumeur, une période d’anorexie mentale, prise de certains médicaments, insuffisance ovarienne prématurée…etc.
  • Ovarien :kyste, syndrome des ovaires micro-poly-kystiques, antécédent de chimiothérapie…etc.
  • Tractus génital : anomalie du développement de l’appareil génital, absence d’utérus, imperforation de l’hymen…etc.

Règles longues et abondante / courtes et peu abondantes :

Concernant le premier cas, on appelle ça l’Hyperménorrhée ou ménorragies, les saignements durent plus de 7jours et le volume peut dépasser les 80ml.

De l’autre côté, c’est une Hypoménorrhée, ça survient généralement avant la ménopause.

Ces phénomènes s’expliquent par une mauvaise fluctuation des hormones ou l’existence d’un Fibrome dans l’utérus.

Règles douloureuses :

Ici c’est une Dysménorrhée, les saignements surviennent avec des douleurs au ventre, nausées, maux de tête et vomissements.

On peut également avoir mal au bas du ventre au moment de l’ovulation, c’est tout à fait normal, ne craignez rien !

D’autres saignements en dehors des règles :

Connu sous le nom de Spotting, cela peut survenir lors d’un dysfonctionnement hormonal, à la pré-ménopause ou si vous utilisez un contraceptif hormonal.

Avoir un rapport sexuel durant son cycle menstruel

Pour des raisons hygiéniques, l’islam interdit l’acte sexuel durant cette période.

Il y a eu plusieurs Fatwas et sont généralement du même avis !

Avoir ses règles ressemble au parcours de la combattante, avec en plus l’obligation de ne rien laisser paraître alors que nous souffrons le martyre, tout cela au nom de la pudeur !

Bon courage mesdames et pour vous messieurs, on espère que l’article vous aidera à mieux nous comprendre !

Ghizlène

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici