Sucés, avalés ou croqués, en pilules ou en gélules, enrobées ou dragéifiées, les compléments alimentaires nous promettent santé, forme et vitalité avec la garantie d’avoir une immunité plus que imbattable ! Mais à quel prix ?

Dans cet article, nous tentons de déceler le vrai du faux concernant les idées reçues autour du complément alimentaire.

Numéro 01 : Le complément alimentaire est un médicament. 

Faux, le complément alimentaire comme son nom l’indique est une denrée alimentaire dont le but est de compléter le régime alimentaire normal et qui constitue une source concentrée de nutriments ayant un effet nutritionnel ou physiologique, il n’a donc pas d’effet thérapeutique, curatif ou préventif des maladies. 

Numéro 02 : Il est nécessaire voir primordial d’en consommer ! 

Faux, les déficits d’apport et les carences en nutriments sont très rares dans la population générale. En absence de pathologie, la couverture des besoins nutritionnels est possible par une alimentation variée et équilibrée dans le cadre d’une vie quotidienne physiquement active. La consommation de compléments alimentaires n’est alors pas nécessaire. 

Toutefois il est à noter que pour quelques cas particuliers comme : la femme enceinte (fer), les enfants (vitamine D), les personnes âgées (vitamine D) ou les végétariens (vitamine B12) le recours aux compléments alimentaires peut présenter un intérêt.

Numéro 03 : Donner de la vitamine C aux enfants pendant l’hiver est bénéfique.

Faux, la vitamine C est dépourvue d’effet booste, elle ne sera bénéfique que si on parle de carence vitaminique ! Dans le cas contraire la molécule n’aura donc aucun effet, elle sera soit évacuée ou au pire accumulée dans notre organisme et causera par la suite des dommages dans différents organes. 

 Numéro 04 : la consommation de compléments alimentaires peut générer des interactions.

Vrai, en plus de votre portefeuille, votre corps aussi va prendre cher. Le surdosage en vitamines, oligoéléments et compagnie peut causer des fractures, des calculs rénaux, des douleurs et même des cancers. L’agence de sécurité sanitaire (ANSES), a listé plus de 300 effets indésirables qui affectent le foie et l’appareil digestif. Ils se manifestent dans la plupart des cas sous forme d’allergie (par exemple par le pollen présent dans la gelée royale), ou de troubles psychiatriques d’où les dispositions réglementaires au niveau européen et national, qui établissent la liste des ingrédients autorisés dans les compléments alimentaires : vitamines, minéraux et plantes ainsi que les doses journalières maximales à ne pas dépasser pour les vitamines et minéraux. 

Numéro 05 : Si t’es fatigué prends du magnésium !

Faux, dans ce cas-là c’est surtout l’effet placebo qui nous fait nous sentir bien, le moyen le plus simple pour avoir ses apports en magnésium reste l’alimentation, par les épinards par exemple. 

Numéro 06 : ils renforcent les défenses immunitaires.

Faux, les publicités et produits marketing nous ont laissé croire qu’une supplémentation en zinc avait le pouvoir de nous immuniser contre toute forme de maladie, le corona virus étant l’exemple le plus cité. Ils utilisent donc des mots comme : vitalité, bien-être, mémoire, tonus, 100% naturel, fortifiant… pour nous faire rêver à travers leurs produits douteux.  

Numéro 07 : La science a toujours échoué à prouver l’efficacité des compléments alimentaires.

Vrai. Hormis quelques exceptions comme les antioxydants dont on citera essentiellement la bêta-carotène intéressante pour le traitement de la DMLA (la dégénérescence maculaire liée à l’âge) ou la vitamine B9 utilisée pour la prévention de certaines anomalies de l’embryon. 

Enfin, il est important de rappeler qu’une alimentation saine, du sport et un sommeil réparateur sont à eux seuls suffisants pour nous garantir une hygiène de vie appropriée. 

Graine Sabrina 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici