Il est dit qu’une bonne hygiène bucco-dentaire est un signe d’un grand amour propre, mais pour la plupart de nos concitoyens la peur du dentiste prime ! Comment leur en vouloir ? Rien qu’à l’idée d’entendre Le « zzzzzz »  de la fraise, ce petit bout métallique qui tourne et qui s’approche de notre bouche, ça nous terrifie. Mais alors, est-ce cette peur qui crée ce manque flagrant d’estime pour nos sourires ? Certes, c’est l’une des raisons mais pas la seule. Pour ce fait, nous allons énumérer pour vous les différentes raisons pour lesquelles les algériens n’aiment pas partir chez le dentiste.

SA MAUVAISE RÉPUTATION

Il y’a quelques décennies de cela, bien avant les cabinets dentaires, existaient les coiffeurs et les barbiers. Les gens partaient chez eux pour se couper les cheveux et en bonus ils arrachaient leurs dents. Les barbiers utilisaient des pinces métalliques pour extraire la dent et des chiffons pour stopper le sang et tout cela à vif, charmant n’est-ce pas ? La douleur était si forte que certains s’évanouissaient ou sortaient avec des œdèmes énormes. Depuis ce temps, le dentiste est instinctivement associé au fait d’avoir mal et par conséquent, ceci a créé la phobie que nous connaissons tous maintenant.

LE COÛT ÉLEVÉ

Il est bien connu dorénavant que partir chez le dentiste coûte cher, que ce soit pour des soins, pour un appareillage pour notre enfant ou bien pour des prothèses, mais il existe une alternative… y’aller tôt ! Partir chez le dentiste lors d’un début de carie ou bien avec une dent complètement rongée, ce n’est certainement pas le même prix. Emmener son enfant jeune pour un appareillage n’est pas la même chose que de l’emmener adolescent. Certes, les soins dentaires sont chers mais parfoisfois c’est notre négligence qui nous coûte chère.

UNE DENT, CE N’EST PAS SI IMPORTANT !

Il est vrai que vivre sans dents n’est pas égal à mourir, mais en plus du préjudice esthétique vient se rajouter les soucis fonctionnels. Dent après dent extraite, notre mastication devient difficile, ce qui se retentit directement sur les articulations qui nous permettent de bouger notre mâchoire, dites « articulations temporo-mandibulaires ». Ceci nous crée des blocages, des limitations de l’ouverture buccale, des douleurs ainsi que des migraines insoutenables. Certains diront : « ce n’est pas grave ! Au pire je porterai une prothèse complète » alias « na3mel el foum » mais ce n’est pas une solution des plus pratiques sachant qu’elle se casse, qu’elle se détache et qu’il faut tout le temps l’entretenir.

Et enfin, comme l’a dit Yasmina Khadra « Sachez que ceux qui n’entretiennent pas leurs dents n’auront que l’âge de leurs regrets et tous les dentiers du monde ne pourront bercer leurs âmes ! ».

Alors, faisons la paix avec nos dentistes !

L.M

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici