Tout au long de ces 50 dernières années, le débat sur les droits des individus est légion, mais le sujet de la responsabilité a été très peu mis sur la table. Pourtant, on ne peut aborder le premier sans  le  second. Ceci a produit une génération qui voit la responsabilité d’un angle restreint. Comment intégrer la notion de la responsabilité dans la vie individuelle ? Existe-t-il une relation entre le nihilisme et la responsabilité ? Pourquoi est-il important d’être un individu responsable ?

Tout d’abord, il est impossible de voir l’importance de ses actions et leurs conséquences sans avoir pris conscience que la vie est pleine de souffrance et de malveillance. D’où la  nécessité de forger des individus responsables loin de la victimisation. Il est donc primordial de mettre en exergue la conscience personnelle de l’individu, et le mettre en face de son sens moral intrinsèque, le laissant confronté à un choix entre deux chemins distincts.

Le nihilisme, déni de la responsabilité

Ne pas trouver un sens à sa vie rend encore plus pénibles les souffrances déjà existantes. Par conséquent, on devient  plus susceptible au désespoir, la victimisation et même aux rancœurs et aux envies de vengeance. 

“À quoi bon continuer une vie  sans  but?  Pourquoi continuer à se reproduire quand le monde ne vaut pas la souffrance subie?”, Dit le nihiliste. 

Il refuse d’ouvrir les yeux, fuyant le coût de la responsabilité et de ses choix. Pourtant, Jean-Paul Sartre explique que c’est l’être humain qui définit par lui-même le sens de sa vie à travers ses choix.

La responsabilité, un acte d’héroïsme

L’importance de nos choix réside essentiellement dans la  faculté de l’individu à définir le sens de sa propre existence. Pour y parvenir, il doit commencer par accepter la responsabilité de ses choix envers lui-même, en premier lieu, et envers la société, en second lieu. Il faut s’imaginer un nœud dans un réseau pour voir l’étendue de l’action ou l’inaction  de l’individu face aux diverses situations, liées éternellement à ce même réseau que l’on appelle société. Le rôle primaire étant dans un tel scénario de soulever le fardeau de l’existence, améliorer ne serait-ce qu’un  peu ce monde au lieu de se plaindre de son sort.  Un  premier  pas  vers  la  réalisation  de cette  honorable  mission  est  d’être responsable  envers  soi, les  micro-changements  qui  en  résulteraient  rendraient la vie plus agréable pour l’individu et moins pénible pour la société.

Pour toutes ces raisons, la présence d’un idéal et une destinée bien claire et formulée sont nécessaires pour l’émergence de l’ordre au milieu du chaos à travers l’individu responsable. La responsabilité  est une vertu qui manifeste la divinité en chacun de nous.

Optons pour créer de l’ordre, le chaos est en abondance.

Hicham Berbache

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici