Le changement climatique peut engendrer de grandes tragédies naturelles, mais les causes des incendies sont aussi écologiques et anthropiques.

Quelles sont les causes ? 

La température élevée favorise le déclenchement du feu de forêt en présence de plusieurs facteurs, à savoir un combustible, un comburant, une énergie d’activation et une source de chaleur. Les tissus des plantes composés de feuilles constituent un combustible et offrent une large surface de contact avec le comburant oxygène. Ainsi, la moindre étincelle provoquée par une décharge d’un orage peut alors venir enflammer des brindilles, puis des herbes sèches, des buissons, des arbres et enfin, la forêt toute entière sera ravagée et convertie en cendres et en braise.

Au-delà des causes naturelles ! 

L’imprudence humaine se présente comme cause anthropique du déclenchement des feux de forêt, surtout en été, la période de l’année la plus propice aux incendies, car aux effets conjugués de la sécheresse et d’une faible teneur en eau des végétaux s’ajoute la forte fréquentation de ces espaces naturels par les visiteurs, les campeurs, les touristes, les randonneurs… Ces lieux sont, à tout moment, menacés par les flammes. Un feu de forêt peut-être d’origine humaine, soit de manière intentionnelle ou accidentelle (barbecue, mégot de cigarette mal-éteint jeté au sol, feu d’écobuage mal-contrôlé, travaux…). Il peut également être provoqué par le dépôt d’ordures dans des décharges sauvages au milieu naturel.

D‘autres causes humaines ! 

SOFIANE BOUDJELOUAH PHOTOGRAPHY

La pyromanie, comme impulsion caractérisée par une fascination extrême pour le feu chez l’individu, est aussi un facteur dangereux et causatif. Ajoutant à cette maladie, le phénomène de l’exode rural, qui conduit les habitants locaux à quitter la campagne pour s’installer dans les villes. Cette abondance de terrains et champs a créé le retour des terres à l’état sauvage vu l’absence d’entretien et de débrouillage des alentours des maisons et des parcelles situées aux périphéries des forêts. L’opposition des propriétaires de terrains à l’ouverture et l’aménagement des pistes agricoles et des circuits qui facilitent l’accès aux zones boisées ou cultivées en cas de danger, se présente aussi comme une entrave pour les pompiers lors de leurs interventions pour la neutralisation des incendies.

Comment lutter contre feux de forêts ?

Réduire les risques de déclenchement des feux de forêts passe par:

  • Le lancement de compagnes de lutte contre ce phénomène ;
  • La sensibilisation des populations locales dans les régions à fort risque sur le danger qu’un feu pourra engendrer pour la vie humaine et l’écosystème ;
  • L’installation de postes de contrôle des incendies et l’aménagement des hélisurfaces pour faciliter l’atterrissage des hélicoptères bombardiers ;
  • L’intensification des patrouilles de lutte contre les paronymes ;
  • La veille sur les zones forestières à l’aide de l’utilisation de drones et des tours de guet ;
  • Faire appel aux associations écologiques et l’organisation des actions de volontariat et des Randos Green ;
  • L’incitation à la signalisation de tout acte suspect qui peut provoquer des dégâts.

Crédit photo : Sofiane Boudjelouah 

L o t f i   M O K R A N I 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici