Il est connu que l’Espagne a été occupée pendant sept siècles (726-1492) par les « maures » (populations venues d’Afrique du nord ou « maurétanie » comme on l’appelait à l’époque) qui avaient instauré l’ère d’al-Andalus. En revanche, peu connaissent l’influence considérable de la langue arabe et des dialectes maghrébins sur la langue espagnole alors qu’elles représentent une trace indélébile dans la langue espagnole. 

La langue espagnole est composée à 73% de mots latins et de 27% de mots divers, selon Rafael Lapesa, philologue espagnol et membre de la « Real Academia Española » (Académie Royale Espagnole), soit l’équivalent espagnol de l’académie Française, il y aurait environ 4000 mots espagnols d’origine arabe et maghrébine. On appelle ces emprunts en espagnol « Los arabismos » (les arabismes), on les retrouve aussi bien dans les mots que l’on emploie tous les jours, la toponymie et même dans la grammaire et la morphosyntaxe. 

En ce qui concerne la morphosyntaxe, on retrouve l’influence arabe dans les deux préfixes « a » et « al » d’une part, et le suffixe « i » présents dans les adjectifs et les gentilés d’autre part. On peut aussi citer comme exemples des interjections le mot « Ojalá » qui vient d’Inchallah (إن شاء الله : si dieu le veut) et qui est utilisé pour exprimer l’espoir, ou encore « Guay » (كويس) pour dire que quelque chose est bon. La proposition « hasta » que l’on emploie dans des expressions telles : « Hasta luego » (à plus tard) ou « Hasta simpre » (pour toujours) dérive du mot arabe « حتى » ou jusque.

Parmi les mots espagnols d’origine arabe et/ou maghrébine, on peut citer… :

Almohada –  المخدة

Alcantarilla – القنطارة

Alcalde – القاضي

Alhaja  –  الحاجة

Algodon – القطن

Albondiga – البندقة

Alacran – العقرب

Alquiler – الكراء

Albornoz – البرنوس

Aldea – الضيعة

Camisa – قميش

Guad – الواد

Noria – الناعورة

Zanahoria – سنارية

Dans le champ lexical alimentaire, on peut citer :

Aceite – الزيت

Aceituna – الزيتونة

Albaricoque – البرقوق

Alcachofa – الخرشف

Berenjena – الباذندان

Limón – الليمون

Toponymie :

Concernant la toponymie, c’est-à-dire les noms de lieux et leur étymologie, on peut nommer : La ville d’Albacete (البسيط), Axarquía (الشرقية), Alcalá (القلعة) , Algeciras (الجزيرة), Almería (المراية), Guadalajara (وادي الحجارة), Guadalquivir (الوادي الكبير), Henares (النهر) et ainsi de suite.

Il existe des milliers d’exemples dans ce sens attestant de l’héritage maghrébin sur la culture et la langue espagnole et qui seraient très utiles pour faire valoir les échanges et les proximités culturelles entre les deux rives de la méditerranée. 

Yacine Chibane

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici