Goûters d’anniversaires. Fous-rires en pagaille. Cours de Soutien. Foot de rue. Soirées pyjamas. Cantine. Vacances partagées. Clin d’œil complice. Récréation. Petits secrets. Bavardage…tant de petits riens qui ne sont pas sans rappeler l’ami(e) d’enfance, la camarade de classe du lycée ou même le voisin du quatrième étage ! Qu’importe la génération, l’amitié s’est toujours autoproclamée recette du succès de bon nombre de films et séries ; feuilletons mettant en scène des groupes de potes mythiques, aux mésaventures rocambolesques et à la vie ô combien pétillante !

Si ces histoires ont en fait rêver plus d’un(e), il va sans dire que certaines situations – à notre plus grand dam – révèlent un peu de l’impossible, voire sont carrément tirées par les cheveux. 
Que ferait-on donc réellement par amitié ? Ou plutôt, que ne ferait-on pas ?

I’ll be there for you!

Nul n’est sans savoir que Harry n’aurait pas fait long feu sans ses deux meilleurs amis, Ron et Hermione¹ ; de même, l’inspecteur Tahar (notre Sherlock made in Algeria) aurait été tué à la première enquête, si ce n’est la bienveillance de ce bon vieil apprenti.Toujours sans lesdits précieux amis, Rachel² serait retournée à sa petite vie fade et sans couleurs de bourge New-Yorkaise, Will Byers³ vivrait dans l’estomac d’un Demogorgon (probablement en pièces ou à moitié broyé) et Sheldon⁵, à force d’équations et de théories, serait devenu fou à lier ! 
Que ce soit pour remporter la guerre de l’Anneau⁶, conquérir l’espace ou simplement réviser pour un examen, les amis – avec un grand A – sont une denrée précieuse qu’il faut entretenir et chérir à tout prix !  Et nul besoin d’avoir le compte en banque de Veronica Lodge⁷ pour cela, un savoyard avec frites raclette tout droit sorti de chez Crêpes & coffee fera parfaitement l’affaire !

À l’ami, à la mort ?

Loin de la science-fiction et des univers fantastiques, plusieurs projections clament haut et fort que, quand il s’agit d’amitié, tout peut être accompli. Cette formule magique est malheureusement utilisée à tort et à travers ces derniers temps ; prenons comme exemple le film Desperados, l’un des derniers succès Netflix, où l’on suit le quotidien d’une jeune femme (Wesley) à travers ses péripéties amoureuses. Son dernier prétendant en date ne répondant pas à ses appels, Wesley décide de lui envoyer un mail incendiaire. Cependant, elle va apprendre qu’il est dans le coma dans un hôpital mexicain. Avec ses meilleures amies, elle part donc au Mexique afin de tenter de supprimer le courriel avant son réveil.

L’adage dit que l’amour peut soulever des montagnes, mais il n’est en aucun cas question de congé de travail en veux-tu-en-voilà ni de voyage de luxe de dernière minute et, même s’il l’on adore nos ami(e)s, tout plaquer en un claquement de doigts pour les suivre à l’autre bout du continent reste, hélas, (très, très, très) difficile à réaliser.
Toujours dans la même thématique – même si sous un angle complètement différent – nous avons la série phénomène How To Get Away With Murder, qui raconte l’histoire d’Annalise Keating, professeure de droit pénal et avocate renommée à la tête de son propre cabinet et qui, chaque an, embauche quelques-uns de ses étudiants pour travailler avec elle. Vint une malencontreuse année où lesdits étudiants se retrouvent impliqués dans un meurtre et – pour faire court et éviter de divulguer l’intrigue – décident de risquer le tout pour le tout pour camoufler l’atrocité commise. Mensonges éhontés, diffamations, voire même d’autres homicides volontaires ; tout porte à croire qu’enterrer un cadavre au nom de l’amitié est simple comme bonjour. En attendant de voir ça en vrai…

Meilleur(e)s ami(e)s, mais à quel prix ?

Une autre affirmation sur l’amitié est qu’il n’y a pas d’erreur qui ne puisse être pardonnée. C’est d’ailleurs ce qu’illustre le film Meilleures ennemies, où Emma et Liv, deux amies d’enfance, se disputent la date de leur mariage, qu’elles refusent de décaler. Mutuellement, elles se font la misère pour saboter les préparatifs de leurs fêtes respectives ; une guerre sans merci qui laissa bouche bée plus d’un spectateur car, si le film regorge de scènes hilarantes et qu’à la fin, chacune des protagonistes prend conscience qu’il est impossible de détester sa meilleure amie malgré ses magouilles les plus saugrenues, il n’en est pas moins que le scénario est surréaliste ; une robe de mariée bousillée, des secrets de famille rendus public et en prime une teinture qui a complètement virée…le moins que l’on puisse dire est que les personnes prêtes à pardonner ces affronts ne courent pas les rues. 

Eyes open:

Hollywood et compagnie démontrent, une fois de plus, qu’il ne faut pas croire tout ce que l’on voit à la télévision ; néanmoins, ils ont raison sur une chose : ne pas connaître l’amitié reste la pire des infortunes⁸. Certes, certaines amitiés sont toxiques et doivent être oubliées, il n’en est pas moins que d’autres valent vraiment la peine de prendre des risques.Après tout, il ne sert à rien de légiférer sur l’amitié ; cela dépasse les graphiques, les diagrammes et les intérêts communs. L’amitié, c’est brouillon – c’est même compliqué – mais c’est une erreur de refuser sa magie aléatoire⁹. 

Sources:

¹ Personnages des romans Harry Potter, écrits par J. K. Rowling.
² Personnage de la série américaine Friends.
³ Personnage de la série Stranger Things.
⁴ Personnage fictif dans l’univers de la série Stranger Things, issu du jeu de rôle Donjons et Dragons auquel les protagonistes jouent.
⁵ Personnage de la série The Big Bang Theory.
⁶ Référence à la série de livres/films le seigneur des anneaux.
⁷ Personnage fictif de la série de bande-dessinée Archie Comics.
⁸ Citation tirée du livre Frankenstein, de Mary Shelley.
⁹ Inspiré du livre The Book of Ivy, d’Amy Engel.

D.M.D

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici