Dès l’aube de ses 18 ans, le don de FARHI Abdelmoaiz fait de l’écho. Passionné de littérature française, de lecture mais surtout d’écriture, le jeune écrivain envoûte les esprits et emporte les âmes en un voyage imprévisible et subjuguant d’émotions entre les lignes de son roman “à 19h mon amour”.

S’inspirant du grand Marc Levy dont il est fan et surfant sur les vagues d’une idée qui l’a foudroyé tel un orage, Abdelmoaiz s’est contenté simplement de suivre le flux de son instinct, donnant naissance à une histoire qui raconte l’amour éperdue qu’affriolait deux tourtereaux Adam et Ines, lycéens ne voyant la vie l’un sans l’autre. Dans une folie passionnelle émancipée de toute obligation et osant la complexité exaspérante, ils clament l’amour à voix haute, et défient leurs parents qui imposent une séparation dite impossible. Pour prouver que leur chemin est déjà tracé, le couple décide de fuguer hors du pays, se rebellant ainsi contre les lois que fixe la société, et vivant charnellement une histoire des plus versatiles. 

Rédigeant avec une simplicité cérémonieuse, Abdelmoaiz avait pour but de passer quelques instants de pure joie et de bons moments aux lecteurs, d’ajouter une touche de modernité emphatique à la culture algérienne sans pour autant y changer quoi que ce soit. Des rayons enflammés s’émanent des pages de son récit, des ondes symphoniques s’entendent de leur amour qui, grâce à son choix apothéotique des mots et expressions, passe de l’abstrait au figuré, immortalisant ainsi cette simple idée vibrant sur une rythmique poétique qui a traversé son esprit.

Hikma OUTTAS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici