Depuis quelques années déjà, les jeux-vidéos ont émergé dans le monde professionnel. Ce qui était au départ une industrie commerciale, s’est peu à peu professionnalisée, et la console de jeux s’est déplacée des chambres d’ados pour s’installer au sein d’énormes arènes.

Que ce soit dans les jeux de sport (Fifa), les FPS (jeux de tirs) ou les jeux de stratégie, la scène e-sport se développe à une vitesse fulgurante. Les jeux tels que League of Legends et Starcraft ont pris de l’avance sur les MMORPG, au point d’être aujourd’hui une référence en terme de e-sport !

Jeux-vidéos et débats:

Tout d’abord, il faut mettre l’accent sur un point essentiel, le fait de jouer de façon décontractée avec des amis ou lors de rencontres non officielles reste techniquement classé dans les e-sports. Mais il existe toutefois une grosse différence entre cela et le jeu professionnel. De la même manière qu’il existe une différence énorme entre jouer un match amical de tennis et participer à Roland-Garros.

Énormément de gens ont du mal avec la notion que le jeu vidéo professionnel puisse exister. Pourtant, les e-sports sont bien réels et ne sont pas près de disparaître. Leur grande accessibilité est un atout majeur puisqu’on peut assister à des compétitions quasi quotidiennement.

Des équipes et des joueurs professionnels du monde entier s’affrontent dans des ligues et des tournois avec des prix qui peuvent atteindre plusieurs millions de dollars. Les pro-gamers nous font penser à ses gladiateurs de la Rome antique, qui combattent à mort (virtuellement en tous cas), leurs noms scandés par la foule en apothéose.

Ces athlètes montrent leur savoir-faire sur plusieurs plateformes de jeux. Les 3 en tête de liste sont : DOTA 2, League of Legends (LoL) et Counter Strike : Global Offensive (CS:GO)

Ces jeux sont devenus tellement célèbres qu’ils ont été conviés à participer au J.O. Une première dans l’histoire et surement pas la dernière.

Bien qu’il suscite encore un débat entre conservateurs des sports traditionnels et progressistes dans le domaine, l’e-sport prend une ampleur démesurée surtout avec le Coronavirus et ce qu’il a engendré comme inconvénients (tous les tournois sportifs ont été annulés). Le secteur vidéo-ludique est le seul qui a pu prendre un avantage et continuer naturellement son expansion.

La rentabilité de ce secteur ne s’arrête pas là car une relation win-win s’est créée entre les acteurs et les spectateurs, les paris sur les tournois font les plus grands bénéfices.

L’éducation et les jeux:

Au même titre que footballeur, devenir l’un des meilleurs joueurs de jeu vidéo de la planète n’est pas à la portée de tout le monde. Quelques écoles offrent des programmes pour les e-sportifs professionnels, la finalité des cursus en gaming n’est pas de sortir le futur « Faker » de LoL, mais bien de former les différents acteurs de cette industrie. 

La plupart des formations en e-sport et gaming sont accessibles en admission post- bac. Pour envisager une carrière professionnelle dans l’industrie du jeu vidéo, de nombreuses qualités sont nécessaires : sens du contact, gestion d’équipe, connaissance accrue de l’univers digitale… 

Être pro-gamer est une chose, mais il y a aussi tous les autres métiers qui en découlent : Web design, copywriting, management…Etc. Avec l’entrée de ce secteur dans le monde du sport, plusieurs offres et opportunités s’ouvre à des talents que les générations antérieures n’auraient jamais cru possible. On voit même d’anciens gamers qui, ayant acquis assez d’expérience, deviennent coachs et formateurs pour débutants qui souhaiteraient faire carrière dans le sport virtuel. 

Le Gaming en Algérie:

Bien qu’il y a un potentiel monstrueux en matière de communauté vidéo-ludique, il existe un manque de compétitions et de tournois professionnels. Quelques initiatives solitaires par-ci et par là, il n’en manque pas, mais le vrai problème est qu’il n’y a pas de réel support.

Tandis que les pays occidentaux misent sur cette nouvelle révolution, de notre côté, nous nous contentons de faire des jeux vidéos un outil récréatif. Il y a certes, des associations et des boites qui se spécialisent de plus en plus dans cette direction mais il faut encore beaucoup donner pour arriver à monter une infrastructure permettant d’accueillir l’e-sport en tant que professionnel. 

Mais certains jeunes ne baissent pas les bras et continuent à œuvrer pour la promotion de cette industrie, avec l’espoir de voir un jour peut-être des collectifs de pro-gamers et pourquoi pas une équipe nationale, des cybers fennecs remportant des coupes dans le monde entier.

chamionnat d monde Lol 2018.jfif
Plus de 100 millions de spectateurs au LoL World Championship 2018. Source : Clubic.com
711px-New_To_League_Pentakill.png
Un match de tournoi disputé entre les deux équipes TSM et Echo Fox. Source : lol.gamepedia.com

                                                         Boukhenane Moncef

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici