De nos jours nous vivons dans une aire où le progrès a nettement fait développer les mentalités ainsi que les relations sociales, néanmoins certains préjugés et idées reçues restent ancrés dans nos têtes, poussant parfois certaines personnes à en exclure d’autres ou même les martyriser.

Nous avons tous déjà été victime de discriminations d’une manière ou d’une autre, par notre collègue, patron ou un inconnu dans la rue, nous y sommes confronter tous les jours au point ou ça en devient banal, pourtant un énorme point d’interrogation flotte au dessus. 

Allons à la signification de ce mot, que veut dire vraiment la discrimination ? 

Le synonyme littéraire exact du mot est la distinction, ainsi discriminer une personne ou une catégorie de personnes voudrait dire les séparer pour une raison ou une autre, justifiable ou non quoi que l’acte en lui-même ne le soit pas. 

Mais pour avoir une image plus claire, mettons nous une seconde au coin de la pièce, soyons les spectateurs et revoyons la scène d’un angle différent. 

Ce que je vois n’est autre que le rejet d’une personne, son isolement, sa peine et sa solitude. C’est pourquoi aborder ce sujet d’une manière objective ne serait guère opportun. 

Revenons à présent aux bases de cette fondation ! Ses origines ! 

Le temps d’un instant créons notre utopie, imaginez un monde tout en blanc, sans couleurs ni différences, un monde où nous serions tous cette exacte copie les uns des autres : hommes, femmes, enfants. Nul n’est privilégié́, ni défavorisé́. Auriez-vous les mêmes pensées ? Les mêmes convictions ? Comment favoriser un homme à un autre puisqu’ils sont identiques ? Et s’ils étaient vraiment mais que nous n’arrivions juste pas à le voir ? 

Laissez moi vous donner un autre exemple : inversons les choses et supposons que presque toute la population soit aveugle, comment traiteriez-vous la minorité qui ait gardé la vue ? 

Nous vivons dans un monde où la majorité pense détenir le pouvoir de la normalité́, où chacun appartient à une catégorie, chanceux puisse tu être si tu fais partie de la bonne ! 

De la, une liste fut mise en place dans la tête de tout être humain, comme une règle qu’on apprend aux enfants … ton sexe, ta couleur, tes origines, ta race, ta situation familiale, et tes déficiences déterminerons ta place dans ce monde …. Manger ou être mangé ! 

Je pourrais vous dire dès lors que nous pouvons y remédier, mais ce serait la qu’un piètre mensonge.

Dans notre pays, une femme sur deux se fait insulter au volant … car oui ! Les femmes ne savent pas conduire. Une personne handicapée se fera refuser un travail au détriment d’un autre même en ayant les compétences requises car oui ! Ce n’est pas ce que tu peux offrir qui compte mais ton image. Et pour finir un étudiant de couleur sera toujours traité tel un mendiant peu importe s’il est majeur de promo et aspire à une grande carrière car oui ! Une personne étrangère ne rentre dans notre pays que pour mendier à la rue.

Et si je vous disais discrimination positive vous me direz sans doute quelle contradiction ! Pas tout à fait. Nous sommes tous d’accord pour dire que la discrimination entraîne une inégalité.  Néanmoins quand cette dernière est positive cela vient égaliser la balance en favorisant les catégories défavorisées ! Ainsi imposer aux sociétés d’engager les mêmes nombres de femmes que d’hommes par exemple revient à les mettre sur le même piédestal à condition qu’une fois justice remise celle-ci s’arrête. 

En conclusion, tout est une question de perception, la manière dont nous traitons les gens en dit long sur nous, l’équité ne se fera pas d’un clignement d’œil, et la discrimination est loin de devenir un mot obsolète mais chaque individu est un commencement.

Yasmine Laouar

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici