Qui est Machahou Taos?

Je suis Taos, une femme franco-algérienne de 38 ans. Je suis maman de deux enfants. Je suis psychologue, intervenante théâtre et podcasteuse. Je suis revenue en Algérie en 2009 et me suis installée à Alger

Comment avez-vous commencé ? Quel a été votre déclic ? 

Machahou est né en 2019 après une grande phase de doutes, de remise en questions… de deux ans. Dans un premier temps Machahou allait exister sous forme écrite (magazine, journal, revue, blog…) mais  Machahou tellem chahou, est une invitation orale et mystique à la rencontre de l’autre, à l’imagination, au possible, et à la transmission de valeurs…c’est pour ces raisons que le format PODCAST AUDIO est devenu une évidence.

Sans vouloir aller dans les souvenirs de l’enfance, Machahou, il était une fois en kabyle, est un mot faisant partie intégrante de la littérature orale. Le statut de cette dernière est assez particulier. Ces textes sont mouvants, insaisissables, et rarement officiels.  Ils sont comme l’envers de la littérature écrite, sa voix secrète, sa face ignorée ou redoutée. En Afrique du Nord, les littératures orales ont toujours existé, circulé, et sont encore vivantes et souvent considérées comme subversives. Elles participent à la constitution d’une identité multiple. En somme, les littératures orales appartiennent à la fois à la culture et à la contre-culture… tels que les personnes que nous allons écouter dans Machahou.

Machahou souhaite, aujourd’hui,  rassembler celles et ceux que trois valeurs essentielles rassemblent : la curiosité, l’intuition et le travail. À partir de là, tout est possible…

Quelles sont vos sources d’inspiration dans la vie ?

Mes rencontres fortuites, les histoires des personnes, l’humain me fascine et l’Algérie est ma plus  grande inspiration 

Pourquoi faites-vous cela ? Pourquoi Le Podcast audio ?

Son objectif est de donner la parole à des personnes qui mettent leur énergie au service d’un projet  qu’il soit culturel, associatif ou artistique afin qu’elles nous narrent  leur parcours, leur chemin de vie, leurs réussites et leurs difficultés, et qu’elles témoignent du fait qu’il n’y a pas de chemin préétabli, prédéfini,  mais bien un champ des possibles qui ne demande qu’à être exploré.

Parlez-nous un peu de ce concept ?

Machahou est un podcast de conversations intimes avec des algériennes et algériens…on y parle de parcours de vie, de choix de vie, de trajectoires, d’art et d’Algérie avec des personnes créatives, bosseuses, entrepreneuses, rêveuses, inspirées et inspirantes. Chaque épisode fait découvrir le parcours et un aspect de la personnalité de l’une d’entre elle. Pas de donneur de leçons…il y en a tellement !!! Pas de modèle à suivre, aucun impératif, juste savoir que nous pouvons aller au bout de nos propres projets.

J’ai aussi choisi le podcast afin de pouvoir rendre ce concept plus accessible et plus connu en Algérie. Revenir à l’écoute active, sans images, et faire vagabonder notre imagination. Ne plus être de simples consommateurs passifs, mais au contraire réactiver notre onirisme. 

Quel est votre parcours ?

J’ai quitté l’Algérie et notamment ma ville natale, Tizi-Ouzou à l’âge de 14 ans pour m’installer en France. J’y ai effectué mes études supérieures (Psychologie et RH) et en parallèle j’ai intégré le conservatoire d’art dramatique en tant que comédienne et metteuse en scène. En 2009, je décide de rentrer en Algérie et m’installe à Alger. J’y travaille en tant que consultante RH jusqu’en 2014. Au bout de 5 années, le théâtre me manquait, du coup je démissionne et intègre Meltin’art, une école  d’enseignement artistique, en tant qu’intervenante théâtre. J’y anime des ateliers pour enfants, adolescentes et adultes. Et depuis 2019, en parallèle de mes ateliers, j’ai crée MACHAHOU     

Quel est votre vrai travail dans la vie ?

Intervenante Thèâtre.

De quelle manière le fait d’être confinée affecte votre carrière ?

En tant qu’intervenante théâtre, mes ateliers sont fermés depuis le mois de mars… 

En revanche pour MACHAHOU le confinement n’a aucunement affecté le Podcast. Au contraire, ayant pris de l’avance sur les enregistrements de mes rencontres, j’ai pu finaliser et mettre en ligne toute la saison 1 de MACHAHOU, et travailler sur sa visibilité sur les réseaux sociaux. Et j’ai même pu développer le MACHAHOU ESTIVALE. C’est un autre format audio où des personnes prêtent leurs plumes au micro de MACHAHOU. Ainsi, j’interprète des textes, des histoires écrites pour le format audio. 

Une histoire où une petite anecdote unique à nous raconter ? 

Grace à MACHAHOU, j’ai lié des amitiés avec des personnes que je  « connaissais »  qu’à travers mon écran de téléphone…

L’art et la culture  en un seul mot ? 

L’éveille des consciences.

Un mot pour WECHSRA ?

Je serai ravie et honorée de faire VOTRE MACHAHOU

Pour écouter MACHAHOU : 

Pour suivre MACHAHOU :

Pour me contacter : machahoupodcaste@gmail.com

Aya Chibouti

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici