Qui est IMEN CHABOUR ?

Alors Imen est une personne simple qui a choisi de se battre pour ce qu’elle aime « l’art » J’ai 28 ans,  je suis ingénieure en urbanisme et je travaillais comme formatrice de langue dans une école privée.

Comment êtes-vous arrivée à l’artisanat ?

Depuis toujours et dès mon jeune âge, j’étais fascinée par les travaux manuels (dessin, peinture, broderie, tricot, recyclage…) et aussi obsédée par le mariage des couleurs. Donc, issue d’une famille où la plus part des femmes avaient un don pour l’artisanat, j’ai commencé à apprendre les bases avec ma maman et mes grand-mères à l’âge de 8 ans. Après c’était mon passe-temps préféré jusqu’au lycée où j’ai commencé un peu à abandonner. Après quelques années à la fac je me suis dit: pourquoi ne pas en faire un travail pour gagner un peu d’argent?

Et j’ai commencé à commercialiser des cache-nez et trucs en laine pendant 3 ans. Après la fac j’ai été sélectionnée pour faire partie du projet «HIRFA » qui a été vraiment la porte de mon lancement dans le domaine de la création artisanale, pas seulement le tricotage, et voilà l’arrivée de « LAYN » « لين  » qui grandira un jour pour devenir un projet vie.

De quelle manière le fait d’être confinée affecte votre carrière ?

Déjà depuis le début du confinement, j’ai perdu mon travail de formatrice vu la fermeture des écoles, et ça a affecté à son tour mon travail d’artisanat comme tout a été fermé,  je n’avais absolument aucun moyen pour avoir ma matière première, donc pas de créations, ni de vente,  ni de contacts avec ma clientèle ce qui était ma première source d’inspiration, je me suis retrouvée avec zéro créations pendant 06 mois, mais je ne perds toujours pas espoir de reprendre.

Comment entretenir sa passion avec l’artisanat ?

Il faut vraiment avoir une grande imagination et de l’amour dans le cœur pour votre passion, essayer toujours d’apporter du nouveau, se défier soit même, une passion se nourrie des énergies positives, d’un regard surnaturel pour les objets, l’entourage et la vie.

La chose la plus importante à considérer pour avoir un résultat parfait ?

À mon avis c’est la patience, la persévérance et ne jamais se dire qu’on ne peut pas y arriver. Il faut croire en soi et le plus important c’est de ne jamais abandonner.

Ce que tu aimes le plus dans l’artisanat ?

La possibilité de transformer mes émotions et mon ressenti en objets, voir la réaction des gens et tout l’amour que je reçois en échange de ce que je crée, ça c’est vraiment la chose qui me booste.

Une histoire ou une petite anecdote unique à nous raconter ?

Au début de la création de LAYN, tout le monde m’appelait ainsi même les gens qui connaissent mon vrai nom, à chaque fois j’avais un petit bug… c’est qui LAYN!!!!  Ah oui c’est moi en fait…  ça ma quand même pris du temps pour m’habituer à mon nouveau surnom.

L’artisanat en un seul mot ?

Ma PAIX.

Aya Chibouti

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici