En 1986, un jeune homme talentueux, et à la voix exceptionnelle, vient chambouler la scène artistique, ce phénomène répond au nom de Hasni Chakroun, il a tout juste dix huit ans, venant de se frayer un chemin, et de se positionner au milieu des plus grands artistes de la chanson Rai, tels que Sahroui, Zahouania ou encore Cheb Khaled. Un vrai Tsunami artistique, qui a changé la donne des artistes, mais aussi des studios d’enregistrement. Vingt six ans après son assassinat, est toujours dans le coeur de son public, des artistes qui l’ont côtoyé, et des générations suivantes, qui découvrent son immense discographie, et qu’il continue d’inspirer, lui rendent hommage en ce Mardi 29 septembre.

Hasni : une discographie phénoménale et un succès fulgurant

Cheb Hasni : Une source d’inspiration musicale éternelle

D’un succès à un autre, Hasni s’offre rapidement le statut de star et l’amour du grand public, qui s’identifie à lui et à ses titres, et qui chantait les paroles de son idole comme une seule voix vibrante, dans une salle de sept milles personnes, une vraie affinité le liait à son public, à qui il disait «  Matebkouch, rani Hna », des titres devenus des tubes, avec une voix mélodieuse qui dégage beaucoup d’émotions. Un artiste d’une sensibilité inégale, sollicité partout, dans toute l’Algérie et ailleurs, pour animer des concerts et festivals. Une oreille musicale attentive, et un musicien confirmé, il choisissait les paroles de ses chansons avec  justesse, qu’il interpréta ensuite avec âme et cœur. Parmi ses chansons cultes, sa première chanson, enregistrée avec Cheba Zahounia, intitulée « Ya Loukane Rabi », ou encore « Aadyani Bezzaf, où l’artiste s’est inspiré des rumeurs, que certaines personnes mal attentionnées avaient lancé sur lui, pour écrire ce morceau. A citer aussi, «  Dak el Mahroum », « Chira eli nebghiha », «  Ma tebkiche », et tant d’autres morceaux à succès, qui ont marqué plusieurs générations, jusqu’à aujourd’hui.

29 Septembre 1994 : l’espoir de toute une jeunesse vient de s’en aller

Nous le 29 Septembre 1994, il est midi, et la nouvelle de sa mort, vient de tomber comme la foudre, cette fois ci ce n’est pas une rumeur, Hasni vient d’être lâchement assassiné, à Gambetta, prés de son domicile, un jeun homme s’approche de lui et le prend par les épaules, sort une arme et tire deux fois sur le roi du Rai, une fois dans la tête, et une fois dans le cou, immédiatement après l’agression, il a été transporté à l’hôpital où le décès a été constaté. Il était âgé de vingt-six ans.

Une source d’inspiration éternelle pour les artistes

Parmi les jeunes artistes, qui ont grandi en écoutant Hasni et en s’inspirant de lui, Il est à citer, French Montana, qui lors d’une interview accordé à Mouloud, lors de son émission La Clique, qui avait dit avoir écouté ce dernier, pour écrire ses chansons.

«  On écoutait souvent du Cheb Hasni, quand j’étais petit, avec mon père, c’est devenu un rituel culturel, j’aimerai un jour reproduire un de ses morceaux et l’inclure dans un prochain album. »  French Montana, Artiste

«  Cheb Hasni, est pour moi une référence musicale, à laquelle je reviens souvent autant qu’artiste, il était d’une incroyable musicalité, et c’est grâce à lui, que j’ai pu améliorer mes capacités de musicien, il jouait du clavier, de la derbouka, il était parolier, et il maniait plusieurs autres instruments, et il était doté d’une créativité mélodique, dont témoignent les ingénieurs de musique avec lesquels, il travaillait, auparavant, et avec qui j’ai la chance de solliciter aujourd’hui. C’est la plus grande légende du Rai algérien, se sont ses chansons, qui ont fait de moi, l’artiste que je suis devenu. » Soolking, lors d’une interview accordé à Numidia

Hommage à Toi, Hasni

« Un artiste, de par son talent, ses manières, parti trop tôt, il était d’une maturité musicale, c’était un surdoué de la musique. » Bey Bekai, Musicien

«  Je me rappelle des tournées qu’on faisait ensemble, il était respectueux envers les autres artistes, timidi et humble, nous autres artistes, quand on rentrait en scène, mayasmou’ch bina, yebghou Hasni, le public ne jurait que par la tete de Hasni, il ne voulait que Hasni, et c’est la vérité. »    Cheba Zahouania, artiste et amie de Hasni

«  Même après son immense succès, il est resté comme il est, modeste, la tete sur les épaules, il n’a pas oublié qu’il était et d’où il venait, il trainait toujours avec Ouled Houmtou. » Parolier de Hasni

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici