» L’insécurité est pire que la pauvreté  »

Confucius 

La Confédération syndicale des forces productives a dévoilé plus de 5 millions de travailleurs exerçant dans des conditions de précarité. De plus, l’ONS a révélé 1,449 million de personnes en chômage. Ce qu’on peut comprendre, c’est qu’en Algérie, si le problème du chômage est pénible, décrocher un emploi n’en est pas moindre…

Les personnes touchées par le phénomène de précariat ou le vivre en situation d’incertitude vis à vis du travail, ont le sentiment de ne pas avoir d’identité professionnelle. L’économiste britannique Guy Standing affirme que ce sentiment nous donne l’impression que notre vie n’a pas de sens…

Les victimes du chômage et des petits boulots ont tous en commun l’inquiétude du lendemain. Leurs insécurités économiques se répercutent sur leurs modes de vies et leurs projets à long et moyens terme.

C’est le cas de Mohamed, un jeune diplômé en chômage technique après avoir travaillé 2 mois dans une usine de production. Mohamed a été contraint de mettre son diplôme d’ingénieur de côté et d’enchainer les petits boulots dans l’espoir de subvenir aux besoins de sa famille.

Ami Ali, est quant à lui papa de 3 enfants, il travaille dans une entreprise pendant la journée, et le soir il est clandestin. Sa femme atteinte de cancer a vendu tout ce qu’il lui restait comme bijoux pour pouvoir se soigner.
Ce ne sont que deux exemples parmi tant d’autres dans un pays « riche » en conditions précaires.

Quand vous ne savez pas ce que vous ferez la semaine qui suit, combien vous gagnerez ou si vous aurez de quoi manger demain, cela peut rapidement peser sur votre santé mentale. On dénombre plusieurs cas de dépression, d’anxiété et de jeunes disparus en méditerranée, beaucoup de ces souffrances sont dû à l’inconfort et au stresse que l’insécurité professionnelle provoque chez eux. 

Les jeunes soucieux de leurs avenirs sont dans le face à face avec cette situation. Ils ont l’impression de vivre un ascenseur émotionnel entre les promesses qu’on leur fait, les annonces sur mesure et les formulaires à remplir. Mais ils restent très positifs face aux changements qu’ils voudraient voir dans un temps proche. Les jeunes engagés de la société se mobilisent et concentrent leurs savoirs et leurs talents pour changer la situation. Le gouvernement de son côté encourage les créations d’entreprises chez les jeunes, une solution parfois délicate quand beaucoup ne sont pas prêt d’être leader…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici