8000DA pour les chômeurs diplômés?

Le président de la République Abdelmadjid Tebboune a annoncé, lors d’une conférence, l’octroi d’une bourse de 8000 DZD à tous les diplômés chômeurs. Une annonce qui suscite un débat animé sur les réseaux sociaux et chez la jeunesse algérienne. En effet, de nombreuses personnes se sont opposées à cette manœuvre politique qui, pour eux, vise à calmer la colère du peuple, notamment celle de la jeunesse. Et ainsi que de stopper la vague de l’émigration clandestine.

Ils estiment qu’au lieu d’une bourse de chômage, le président doit s’atteler à créer des emplois pour les diplômés en Algérie, car chaque année, des milliers de jeunes algériens sortent de l’université pour ne trouver, au final, que des portes fermées. Une situation sociale assez critique qui tue à petit feu les cerveaux algériens; lesquelles ne demande qu’à être acteurs au développement du pays.

Une solution à court terme:

Toutefois, cette annonce du président a aussi été bien accueillie par une autre frange de la jeunesse algérienne, qui elle, entrevoit dans cette démarche, une solution à court terme, afin de subvenir aux besoins de ces fraîchement diplômés. Pour ces jeunes, cette bourse peut être comparée  au RSA (revenu de solidarité active) en France qui est octroyé automatiquement au chômeur âgé de 25 ans ou plus. Ainsi, cette aide ne pourrait avoir qu’un impact positif sur les chômeurs, en particulier ceux qui vivent dans le besoin. 

Créer de l’emploi pour les jeunes diplômés, une priorité:

En revanche, les deux franges sont unanimes pour dire que cette bourse ne doit nullement être considérée comme une solution à long terme mais simplement une compensation. Tout en accordant cette aide, l’état doit en parallèle créer de l’emploi, dans les plus brefs délais, pour les jeunes diplômés, car consacrer un budget annuel pour une cause non-productive amène inéluctablement au déficit économique. La jeunesse algérienne espère de tout cœur jouer un rôle dans l’économie du pays, ainsi que son développement et cette bourse ne peut que les réjouir, sans pour autant les satisfaire. Enfin, cette aide est un premier pas pour la reconsidération de notre jeunesse, non pas une finalité.

Temple Du Livre

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici