« Aux portes de Cirta » est un roman du jeune auteur algérien Mohamed Abdallah dont le personnage principal est le roi numide Massinnissa. Si ce dernier est souvent présenté comme un homme des champs de bataille, l’auteur nous permet d’entrevoir une autre facette de ce roi, celle du bâtisseur qui a œuvré sa vie durant à construire des bases solides pour son royaume.

Le récit se déroule dans l’Afrique du nord, du 3ème au 2ème siècle avant J-C. On y suit le long périple de Massinissa, d’abord jeune prince exilé du royaume de son père Gaïa par son rival Syphax, puis Roi puissant et stratège qui accomplira la reconquête de Cirta et fera de la Numidie un royaume uni et prospère.

Tout au long du roman, on découvre ce qu’était la vie des berbères dans le royaume numide : Les paysages champêtres, les clameurs des villes antiques, les grandes batailles opposant numides, carthaginois et romains, la vie des tribus nomades… le tout décrit avec lyrisme et habileté.

Un roman historique qui ne se limite toutefois pas aux seules personnalités ayant existé jadis (Massinissa, Scipion, Sophonisbe…). Des personnages fictifs attachants et pleins de vie y font aussi leur apparition, à l’instar de Zilalsan, le fidèle compagnon du Roi numide et amoureux d’Helena. Addas et Bernis, les deux commandants de l’armée berbère qui offrent un mélange d’amitié et de rivalité touchante…

Interview avec l’auteur :

L’auteur du roman « Aux portes de Cirta« , Mohamed Abdallah nous parle un peu de lui, de son rapport au roman historique et nous éclaire sur certains points importants de l’histoire.

Pour commencer, Parlez-nous un peu de vous !

Je suis romancier et étudiant en mathématiques. J’ai 23 ans et « Aux portes de Cirta« , apparu aux éditions Casbah, est mon troisième roman. Je suis un passionné de l’Histoire et j’aime concilier humanité et sciences exactes. J’essaye de garder vivante la flamme de la curiosité pour des sujets divers, une curiosité qu’il me plait de partager avec mes lecteurs !

À quelle période de l’histoire exactement se passe votre roman ?

Le cœur de l’histoire se déroule entre 206 et 201 avant J-C, de la première reconquête du trône de Numidie orientale par Massinissa jusqu’à l’instauration de son autorité sur l’ensemble de la Numidie.

Pourquoi avoir choisi cette période ?

Je l’ai choisi car je trouve fascinant d’observer l’émergence d’un état unifié en Afrique du Nord, c’est un phénomène inédit et exceptionnel dans son histoire ancienne. Massinissa a réussi à unifier les tribus numides et à bâtir un royaume prospère malgré les adversités, ce qui mérite à mon sens qu’on s’y intéresse. De plus, une dimension tragique et romanesque caractérise cette période, ce qui ne saurait nous laisser indifférents !

Quelle était l’étendue géographique de la Numidie ?

Pendant les événements du roman elle englobe principalement le nord de l’Algérie, mais, en-dehors de la Numidie à proprement parler, les pérégrinations de Massinissa lui feront découvrir une portion de l’actuelle Tunisie et de la Libye occidentale.

A Map of Africa Propria and Numidia » engraved by J.Basire, published in the Universal History …, about 1745. Copper engraved antique map with recent hand colour. Several folds as published and close cropped to lower left margin, otherwise good condition. Size 27.5 x 20.5 cms, plus margins. Ref H2731

Quel est l’événement principal autour duquel s’est construit le roman ?

Mon roman s’est construit, non pas autour d’un événement mais plus autour d’un processus central et de la personnalité qui l’accompagne : l’unification de la Numidie sous l’égide de Massinissa. J’ai essayé de ne pas adopter une approche ponctuelle des choses et, même si des batailles et des alliances diverses ont fait office de tournants majeurs dans l’histoire que je narre, j’ai essayé de toujours maintenir une continuité dans mon approche et un enchaînement fluide.

Beaucoup de lieux principaux où se déroule l’histoire sont cités par leurs anciennes appellations (Thugga, Tiddis), quels sont leurs noms actuels et où se situent-ils ?

Thugga est un site archéologique au nord de la Tunisie, Cirta est l’actuelle Constantine et Tiddis fait aussi partie de cette wilaya. Quant à Hippo Regius, c’est Annaba présentement.

On voit souvent revenir dans le livre les termes Massaessyles et Massyles, quelle est la différence entre eux ?

Les Massaessyles sont des tribus numides de l’ouest de l’Algérie actuelle gouvernées par Syphax. Les Massyles sont des tribus de l’est gouvernées par Massinissa à l’époque du roman.

Le roman est historique et contient néanmoins beaucoup de personnages fictifs, pourquoi ?

Même si je m’accorde une certaine liberté avec les personnages historiques je m’en laisse encore davantage avec les personnages que j’invente. Cela me permet de donner de la texture au roman en tissant à ma guise des intrigues entre les protagonistes. De plus, j’ai essayé d’imaginer des personnages auxquels on s’identifie plus facilement.

Comment est représenté le Roi numide Massinissa dans la littérature mondiale ?

Massinissa est apparu dans des pièces de théâtre françaises, notamment celles de Voltaire et Corneille mais il s’y trouve moins acteur de sa propre destinée que participant à la tragédie de Sophonisbe. C’est ce que j’ai essayé d’éviter dans ce roman en mettant le Roi et les siens sur le devant de la scène.

ITALY – CIRCA 1885: Bust of Massinissa, king of Numidia, preserved in the Hall of the Philosophers at the Capitoline Museum, Rome – Date of Photo: 1890 ca. – Date of Artwork: II sec. a.C. – Location: Rome – Capitoline Museums, Hall of The Philosophers (Photo by Anderson/Alinari via Getty Images)

Pour finir, quel livre recommanderiez-vous en ces temps de confinement à nos lecteurs ?

Je leur recommanderais sans doute « Un Été africain » de Mohammed Dib, pour saisir ce que peut aussi être l’âme algérienne !

                                                            Samia Sad

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici