Une avocate de 28 ans a été retrouvée assassinée dans un véhicule dans la wilaya de Bouira, en Kabylie. Tandis que la personne qui l’accompagnait a été grièvement blessée. Les services de sécurité ont arrêté les meurtriers présumés, a-t-on appris de sources concordantes.

Une jeune avocate froidement assassinée à Bouira

La wilaya de Bouira, en Kabylie, a été secouée par un crime épouvantable. L’avocate, prénommée Tarafi Yasmine et âgée de 28 ans, a été découverte, lundi 6 juillet, décédée dans un véhicule au bord de la RN18, entre les communes de Aïn Bessem et Bir Ghbalou.

La personne qui l’accompagnait, un homme âgé de 28 ans a été, quant à lui, retrouvé vivant. Néanmoins, il souffrait de graves blessures. Les éléments de la Protection civile ont intervenu pour transférer le blessé en urgence à l’hôpital de la ville. La dépouille de la jeune avocate a été acheminée vers la morgue pour autopsie.

Arrestation des individus soupçonnés d’avoir commis le meurtre

Pour sa part, la division régionale de la Gendarmerie nationale de la commune de Aïn Bessem a aussitôt ouvert une enquête. Les enquêteurs ont interrogé le survivant qui a pu identifier les agresseurs.

L’Ordre des avocats de Bouira a annoncé, ce mardi, l’arrestation des personnes impliquées dans le meurtre de la jeune avocate. « Après avoir contacté les organes officiels, il a été constaté que la mort de notre collègue n’était pas naturelle, mais résultait plutôt d’un crime orchestré par des personnes de la même région », peut-on lire dans le communiqué du même organe.

Le communiqué ajoute que les individus en question « ont été arrêtés et font actuellement l’objet d’une enquête par l’appareil judiciaire, qui a accordé une grande attention au dossier, sur la base d’instructions strictes émises par le procureur général ».

Le président de la république algérienne Abdelmadjide Tebboune présente ses condoléances à sa famille :

«  Face à ce lâche assassinat de la jeune avocate, Terrafi Yasmine, à la fleur de l’âge, à Bouira, nous ne pouvons que nous incliner devant son âme pur, priant Dieu d’apporter à sa famille la patience et le réconfort. Mes sincères condoléances à sa famille et à la corporation des avocats, à Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons  » , avait posté le chef d’état, le soir du 7 juillet, dans son compte Facebook.

Paix à son âme

            Abdelkrim Lallouti

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici