Mounia Meddour, cinéaste de « Papicha »

Réalisant maints documentaires tels que : « Particules alimentaires » en 2007, « la cuisine en héritage » en 2009, ou encore le métrage de  fiction « Edwige » en 2011 qui a attiré les regards des spécialistes aux journées cinématographiques d’Alger, Mounia a réalisé encore une fois une plume qui s’intitule « Papicha » cette année qui l’a présenté fièrement au festival de Cannes dans la section « Un certain regard » .

Les actrices de « Papicha » 

Lyna Khoudri, Shirine Boutella, Zahra Manel Doumandji, Amira Hilda Douaouda, Meriem Medjkrane et Aida Ghechoud.

‘’Papicha’’ est un mot algérien qui désigne une fille coquette et révélatrice.

L’histoire du film reflète les événements historiques de la décennie noire dans les années 1990 où la jeune femme Nedjma, étudiante de 18 ans et personnage principale ayant la passion pour la mode avait tout fait, à l’aide ses amies, pour réaliser son rêve, elle qui songeait d’être styliste un jour. Les étudiantes n’ont pas pris en considération la pression des islamistes et ont décidé d’organiser un défilé refusant ainsi la soumission du terrorisme et ne laissant les événements tragiques de la guerre civile les empêcher de suivre une vie ordinaire et de sortir le soir entre copines. Ignorant les nouvelles interdictions imposées par les radicaux et décidant de lutter pour leur indépendance elles organisent un défilé de mode, jalonnant leurs efforts pour réussir leurs avenirs à Alger, la ville blanche pleine d’espoir, qui donne envie de travailler, d’étudier et de s’ouvrir à l’Autre.

Libérez l’Algérie ! Libérez Papicha !

Sous ces cris, les manifestants algériens ont demandé la diffusion du film dans les salles de cinémas lors des manifestations le vendredi après midi, car le film a été annulé.

Sorya MALLEK

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici